Nouvelles de la Chine continentale du 6 décembre 2000

 

 

Les soutenants du Falun Gong aident à distribuer les documents révélant la vérité

 

Dans une certaine ville, le mari d’une pratiquante de Dafa ,un non pratiquant, qui est responsable du service social d’un quartier, est aussi député (représentant des peuples) de l’assemblée populaire. Ayant lu des documents du Dafa , il a été touché par leurs contenus qui révèlent la vérité. Poussé par une conscience honnête et loyal, il a photocopié des documents et s'est organisé pour que le personnel du quartier ( des non pratiquants )les distribuent à grande échelle. Une de ces personnes s'est fait arrêté et a avoué. En conséquence le responsable du service social du quartier a été prisonnier et a été plus tard libéré ous caution .

 

 

La ville de Wuhan aggrave la persécution contre les disciples du Dafa

 

Après avoir étudié, Instructions sérieuses du Maître, de plus en plus de disciples du Dafa de la ville de Wuhan sont sortis pour prouver la Grande Loi. La police a utilisé toutes sortes de moyens vicieux pour les empêcher d’aller à Pékin.

 

I.     La police s'est installée sur les routes principales et dans les gares. Les policiers et les agents en civils interrogent les personnes à leur guise et leur ordonnent d’insulter le Dafa et le fondateur du Falun Gong, sinon on leur fait subir un interrogatoire au commissariat .

·      Confisquer les billets des disciples du Dafa.

·      Chaque disciple reçoit une amende de 200 yuans (soit 190 francs).

·      Après un mois de détention, ils sont encore envoyés dans des centres de reconversion et ne sont libérés qu' après s'être reconverti. Des personnes âgées de plus de 80 ans ne peuvent même pas y échapper.

II Avant que des jours ou des périodes sensibles n’arrivent, certains disciples du Dafa sont arrêtés illégalement, sans aucune raisons valable, pour éviter qu’ils aillent à Pékin.

II.   Les disciples de Dafa détenus en garde à vue sont frappés dès qu'ils y pratiquent. On les torture en menottant leurs quatre membres sur une planche dans les quatre directions, ils y mangent, boivent, y font leurs besoins, en ne pouvant pas du tout bouger. Certains disciples restent ainsi pendant plusieurs jours.

III.Les disciples du Dafa condamnés dans le centre de rééducation par le travail y sont tous enfermés. Ce centre devient de plus en plus pervers.

·      Employer diverses sortes de moyens illégaux pour reconvertir de force, l'idéologie des disciples du Dafa.

·      Tous ceux qui ne rédigeront pas de lettre promettant qu’ils ne pratiqueront plus, ne seront pas autorisés à voir leur famille. Les élèves qui ont été condamnés à la réclusion criminelle, n’ont pas pu voir leur famille depuis des mois.

·      Tous ceux qui persisteront à pratiquer seront sévèrement surveillés. Leur situation actuelle est inimaginable.

·      Tous ceux qui ne rédigeront pas la lettre de "promesse" ne seront pas libérés au terme de leur peine. Quelques élèves sont enfermés depuis le mois de février de cette année, la date prévue pour leur libération a déjà été largement dépassé.

 

L’adresse du centre de rééducation par le travail : Gusaoshu Luojiazui de la ville de Hankou, code postal : 430016

Le département 2 des hommes, tél : 027-85601024

Le département 6 des femmes, tél : 027-85601054

 

HU Shenglian, une pratiquante de la ville de Wuhan a été envoyée, en octobre 1999, dans une maison de rétablissement appartenant au bureau de la sécurité civique de la ville de Wuhan, pour une reconversion. Comme elle était très résolue, on l’a ensuite envoyée dans la première cellule de garde à vue des femmes. Les surveillants l’ont torturé parce qu’elle continuait à pratiquer. On l’a suspendue sur la porte de sa cellule, face à l’extérieur. Ses jambes n'atteignaient à peine le sol. Après avoir subi cette torture pendant 24 heures, ils l'ont menottée dans le dos durant 4 jours. Comme elle persistait à vouloir pratiquer, ils l’ont encore condamnée à une consigne de 4 jours, malgré son état critique. Ils ont enlevé son pantalon, l’ont allongé et fixé en écartant ses jambes sur une planche qu'ils ont troué pour y laisser couler ses excréments et ses urines. Son corps n’était couvert que d'une légère couverture (en plein hiver), et elle avait à ce moment-là ses règles qui ont rempli une cuvette, en 4 jours. Quand ils l'ont escorté de la cellule de consigne à sa cellule, son corps dégageait une odeur puante, elle avait mine très pâle, et était très affaibli. Les gens ayant la moindre conscience pleuraient pour elle.

 

HU Shenglian a été condamnée à 4 mois de rééducation par le travail, mais jusqu'à aujourd’hui elle est encore dans la première cellule de garde à vue des femmes de la ville de Wuhan.

 

 

http://www.minghui.cc/gb/0001/Dec/06/china_news_120600.shishi.html

 

 

_________________________

Tous les articles en français du présent site sont traduits du site MingHui chinois (http://minghui.org). Dû aux contraintes de temps et aux limites de connaissance de la langue des traducteurs(trices) volontaires, ainsi qu'à la différence entre les cultures chinoise et occidentale, il est très difficile de transmettre exactement et intégralement toutes les informations et contenus du site MingHui chinois, les erreurs de traduction, par exemple dans la formulation des termes, sont inévitables. Nous vous remercions de votre compréhension.

 

Les lecteurs qui souhaitent connaître directement le Falun Gong (Falun Dafa) sont priés de visiter le site http://falundafa.org; les lecteurs qui souhaitent connaître les pratiquants de Falun Gong ainsi que leur situation actuelle en Chine sont priés de visiter le site MingHui chinois (http://minghui.org) et le site MingHui anglais (http://clearwisdom.net); les lecteurs qui sont soucieux des droits de l'homme sont priés de visiter le site en anglais "Centre d'information du Falun Dafa" (http://faluninfo.net).

 

Merci.

 

L'Editeur du site MingHui en langue française