Enseignement de la Loi à la réunion avec les élèves de la région d’Asie-Pacifique

(Li Hongzhi, le 12 avril 2004 à New York)

 

Question : Il y a des responsables qui n'arrivent pas à écouter des avis différents, ils sont devenus comme des chefs parmi les gens ordinaires.

 

Le Maître : Les responsables doivent surtout être capables et être disposés à écouter des avis différents, cependant un responsable est, lui aussi, un pratiquant parmi d’autres, il n’est pas parfait et sans défaut. Certains élèves pensent : « Pourquoi ne choisissons-nous pas celui qui est le plus intelligent, le meilleur dans la cultivation dans notre région pour être le responsable ? »(Le public rit) Ce n’est pas comme ça. Pourquoi est-ce que je ne sors pas directement moi-même pour le faire ? C’est parce que je veux vous laisser cette occasion de vous parfaire pleinement et d’établir votre vertu majestueuse. Si c'est moi qui le fais, ou si pour chaque chose concrète je vous dis comment agir et que vous le suivez tous, la coordination sera assurément bonne, puisque c’est le Maître qui l’a dit, il n’y a rien à dire, on n’a qu’à agir en suivant le Maître. Auriez-vous alors la vertu majestueuse ? Qu’auriez vous établi alors ? Auriez-vous face aux difficultés marché sur votre propre chemin? Pouvoir bien faire au cours de la validation de la Loi et devant les difficultés, réussir grâce à vos propres efforts, c'est ce qui est admirable.

 

Un responsable parmi les disciples de Dafa, ce n’est en fait qu’un coordinateur, une personne de contact, une personne qui fait passer l’information, vous ne devez pas le considérer comme Maître, placer en lui un aussi grand espoir, au point de le prendre pour appui dans votre Xiulian et exiger de lui qu'il soit le meilleur dans toutes les situations. Ce n’est pas ça. Si un responsable est vraiment comme le Maître, ou qu’il considère les problèmes sous tous les angles et sans aucune possibilité d’erreur, dans ce cas de nombreuse personnes dans cette région ne pourront plus réussir leur cultivation, car lui a pensé à tout, il ne vous reste plus rien à quoi réfléchir, les choses qu’il fait seraient nécessairement les meilleures, il n’y aurait plus votre part de mérite. N’est ce pas ce principe ?

 

En fait, très tôt j’ai déjà dit aux responsables de chaque région qu’il faut gérer de façon souple, à part quand vous faites des actions collectives où il est nécessaire de coopérer entre vous, il ne faut pas empêcher les disciples de Dafa d'avancer individuellement sur leur chemin de validation de la Loi. Sauf si quelqu’un joue un rôle négatif vis-à-vis de Dafa et que vous devez l’en empêcher, il faut que chaque disciple de Dafa joue pleinement son propre rôle, qu'il prenne l'initiative d’aller faire ce qu’un disciple de Dafa doit faire. Pendant la validation de la Loi, ce qui vous vient à l’esprit, ce que vous voyez, ce que vous rencontrez, ce dont vous pouvez prendre conscience, vous allez simplement le faire, c’est cela marcher sur votre propre chemin, établir votre propre vertu majestueuse, n’est-ce pas cela le principe ? (Applaudissements)

 

J’ai remarqué que certains élèves ont toujours les yeux fixés sur les responsables : pourquoi ce responsable est-il si incapable ? (Le Maître rit) Si le responsable est vraiment tout puissant, qu'il pense à toutes les choses à l'avance, à mon avis les autres élèves de cette région n’auront vraiment pas l'occasion de déployer leurs propres capacités. Si dans une région tout est très bien fait, c’est certainement dans la situation suivante : le responsable ne fait que dire telle ou telle chose qu’on va faire, les disciples de Dafa prennent l'initiative de se coordonner mutuellement, ils surmontent les difficultés ensemble, déployant pleinement la sagesse de disciples de Dafa pour bien la faire et la rendre encore plus parfaite. Même si le responsable n’a pas pu envisager cette affaire de façon complète et même s’il y a des failles, les disciples de Dafa peuvent quand même la rendre parfaite dans le processus, c'est cela votre vertu majestueuse. N’ayez pas de ressentiment au milieu des difficultés, d’ailleurs vous n’avez pas besoin de montrer à qui que ce soit tout ce que vous faites, le Maître peut le voir, les divinités peuvent le voir, si c’est bien fait ce sera votre vertu majestueuse pour toujours.

 

Vous, dans votre cultivation et pratique, vous ne devez pas toujours avoir le regard fixé sur les autres. Vous devez vous regarder vous-mêmes, vous cultiver vous-mêmes, quand vous rencontrez un problème, vous n’avez qu’à regarder en vous-mêmes, essayer de trouver votre propre problème. Si vous remarquez des insuffisances, en tant qu’individu, essayez de bien faire chaque chose, de bien ajuster votre pensée au cours de votre action, devant les difficultés il faut manifester la pensée droite et le comportement droit d’un disciple de Dafa, c'est cela qui est admirable. En tant que disciples de Dafa, c’est cela valider la Loi avec la pensée droite, seulement alors êtes-vous vraiment digne d’être un disciple de Dafa.

 

Question : Certains pays de la région d’Asie-Pacifique ont une relation étroite avec la perversité, il y a un grand écart quant au travail de sauver les êtres.

 

Le Maître : Vous allez faire ce que vous pouvez faire, si c’est dans votre capacité et que la situation est mûre, alors vous allez le faire. Pour les endroits où la perversité se montre très redoutable, si vous remettez à plus tard, ce n’est pas grave, ce n’est pas la faute des élèves. Bien entendu, là où il n’y a pas de disciples de Dafa, ce sera un problème pour que les êtres de là-bas soient sauvés dans le futur, en tant que disciples de Dafa, c'est sûr que vous allez penser à ce problème. Faites selon les situations, faites autant que vous pouvez, ce que vous ne pouvez pas faire, on verra plus tard.

 

Question : Quand on n’a aucune idée définie, sans faire de plans, le résultat de la validation de la Loi est très bon, sinon le résultat n’est pas bon.

 

Le Maître : C’est comme ça. Pour de nombreuses choses, si vous n’agissez pas avec les pensées des gens ordinaires, vous n’avez alors pas d'attachements personnels. A part la responsabilité envers Dafa, si vous n’avez aucun attachement humain, ni de choses personnelles, ni de facteurs personnels qui s'y mêlent, ça va être assurément bien fait. Dès que vous y ajoutez des facteurs personnels, ce ne pourra pas être bien fait.

 

Vous devez surtout faire attention à un problème : Vous êtes en train de valider la Loi et non pas de vous valider vous-mêmes. La responsabilité des disciples de Dafa est de valider la Loi. Valider la Loi est aussi la cultivation et la pratique, au cours de la cultivation et de la pratique il faut précisément abandonner les attachements à l’ego, vous ne pouvez pas en revanche, consciemment ou inconsciemment, favoriser ce problème de se valider soi-même. Valider la Loi et cultiver et pratiquer, c’est aussi le processus d’abandonner son ego, ce n’est que lorsque vous y parvenez que vous pouvez vraiment vous valider vous-mêmes, parce que vous devez à la fin abandonner toutes les choses des gens ordinaires, c'est seulement après avoir abandonné tous les attachements humains ordinaires que vous pouvez sortir de l’état des gens ordinaires.

 

Vous êtes pratiquants, vous devez avoir la vertu majestueuse, d’où provient votre vertu majestueuse ? Quand vous pouvez dans un environnement aussi difficile, renoncer à vous-même, qu’il n’y pas plus de « moi » et qu’en tant que disciples de Dafa vous pouvez complètement arriver à assumer la responsabilité envers la loi ? Ce fait en lui-même n’est-il pas déjà la vertu majestueuse ? De plus, vous y parvenez dans un environnement difficile. Plus vous insistez sur vous-mêmes, plus vous vous mettez en avant, moins vous avez de vertu majestueuse, donc moins vous aurez de chance de réussir ce que vous faites ou de le faire bien. Parce que le travail de Dafa doit être le plus sacré, alors, moins vous y mettez de vos propres conceptions, moins vous y mettez de facteurs personnels, mieux vous ferez, plus vous aurez une chance de réussir.

 

Question : Sur les panneaux géants de clarification, pouvons-nous mettre les photos de démonstration de la méthode par le Maître ?

 

Le Maître : Je pense qu’il n’y a pas de problème si c’est pour clarifier la vérité, ne l’avez-vous pas déjà fait ? (Le public rit)

 

Question : (Le Maître : Toutes les formules de politesse avant les questions, je ne les lirai plus.) Les médias télévisés que les disciples de Dafa ont créés individuellement ont besoin de ressources humaines, de ressources matérielles et financières à long terme, les pratiquants qui travaillent à la télévision m’ont souvent demandé : Je suis un disciple à Taiwan et à Taiwan il y a entre 300 et 500 mille personnes qui pratiquent Dafa, alors si la télévision a besoin d'aide, il ne devrait plus y avoir de problème pour trouver du personnel Je voudrais demander au Maître, est-ce qu’à Taiwan nous devons accorder davantage d’importance à la forme de clarification de la vérité à travers la télévision ?

 

Le Maître : Des gens connaissant les techniques et qui ont ce genre d’aptitude, qu’ils soient à Taiwan ou dans d’autres régions, seront à mon avis bien accueillis.

 

Question : La traduction n’avance pas, est-ce à cause d’interférences ?

 

Le Maître : Je dois dire que toutes les choses concrètes que les disciples de Dafa font sont en rapport avec votre propre cultivation et pratique et en même temps avec vos propres conditions. Il faut que vous discutiez et étudiez ensemble ces choses concrètes, essayez de mieux faire et tracez vos propres chemins. Parmi tous les livres de Dafa en langues étrangères, aucun n'est traduit par moi, (le Maître rit, le public rit) chaque disciple de Dafa y participant prend une responsabilité différente, le travail de traduction n’est pas quelque chose qu’on assigne à quelqu'un, tout est accompli collectivement avec des discussions et en coopérant, dans ce cas vous n’avez qu’à trouver des moyens pour le faire mieux. Tout ce que vous faites est en train de valider la Loi, c’est la cultivation et la pratique, ce sont toutes des choses que vous devez faire.

 

Question : Faut-il avoir des critères pour choisir les élèves de l’Ecole Minghui ? (Le public rit) Veuillez, Maître, nous donner des indications.

 

Le Maître : A mon avis, puisqu’il s’agit de créer une école, nous ne devons pas choisir les élèves. En fait, vous le savez, Dafa consiste simplement à cultiver et à pratiquer, il n’y a rien d’autre à part cela. Bien que le chemin de la cultivation et de la pratique sur lequel les disciples de Dafa aujourd’hui s’engagent soit différent, afin de clarifier la vérité, sauver davantage de gens de ce monde et stopper cette persécution, certains élèves s’associent pour créer des médias, pour faire ceci ou cela, tout cela ne fait pas partie de Dafa lui-même. Ce sont les élèves pendant la validation de la Loi qui tracent leur propre chemin, c'est créé par les élèves individuellement, donc c’est aussi établir votre propre vertu majestueuse, c’est quelque chose d’admirable.

 

Puisque cela ne relève pas de Dafa, alors c’est certainement quelque chose de la société des gens ordinaires, dans ce cas il faut prendre pied dans la société des gens ordinaires. Surtout que ceux que vous voulez sauver sont des êtres dans la société des gens ordinaires, alors vous devez vous approcher davantage de la société des gens ordinaires, faire que les gens de la société ordinaire aient du plaisir à écouter et à voir vos médias, seulement ainsi pouvez-vous parvenir à un meilleur effet.

 

Il en est de même pour l’Ecole Minghui, Dafa en lui-même n’a pas d’école, mais en même temps que les disciples de Dafa sont en train de sauver les êtres, de clarifier la vérité, ils laissent aussi le meilleur aux gens du futur, aux êtres du futur, ils élèvent aussi les nouveaux petits disciples de Dafa. Quoiqu’il en soit, tout ce qu’ils font, ce sont de bonnes actions. Si c’est faire une bonne action pour les êtres, alors on ne doit pas faire de distinction en laissant entrer certaines personnes et en en refusant d’autres. N’est-ce pas encore mieux si on accueille davantage de gens de la société ? D’un autre côté, pour parvenir à un cycle positif, si ce sont toujours les disciples de Dafa qui investissent, cela revient à une perte, c'est seulement prendre pied dans la société et parvenir à un cycle positif qui est la vraie solution.

 

Question : Peut-on dans le système éducatif existant, dans une école existante, créer une classe Minghui ?

 

Le Maître : Tout est possible, faites selon vos conditions. Accomplir de bonnes actions pour les êtres, il n’y a ni contraintes, ni limites à cela. Que vous créiez une école Minghui, que vous créiez une classe Minghui ou bien que vous soyez vous-même un enseignant et que dans votre classe, vous enseigniez à vos élèves le principe de Zhen-Shan-Ren, il n’y a aucun problème à tout cela. Bien sûr, c'est vraiment formidable si vous pouvez créer une école Minghui. Une fois l’école créée, j’espère que vous ferez de mieux en mieux, les rendrez de plus en plus grandes et qu'elles seront de plus en plus nombreuses. C’est un bonheur pour les êtres, quant à la perversité, il s’agit d’une élimination pour elle.

 

Question : Il y a souvent des gens qui viennent apprendre le Falun Gong dans le but d’obtenir le statut de réfugié, comment traiter ce genre d’affaire ?

 

Le Maître : (Le Maître sourit) En fait, en parlant de ça, c’est une honte pour le gouvernement chinois, pourquoi les gens des autres pays ne viennent-ils pas demander le statut de réfugié ? (Le public rit) Pourquoi justement tellement de gens viennent de Chine pour demander le statut de réfugié ? Ne se prétend-t-elle pas puissante ? Où y a-t-il un pays puissant qu'autant de gens fuient pour être réfugiés ? N’est-ce pas une fausse puissance ?

 

D’un autre côté, peu importe le motif, si quelqu'un cherche une occasion de rester aux Etats-Unis ou dans d’autres pays économiquement développés, le meilleur moyen actuellement est de demander le statut de réfugié au nom du Falun Gong. On a entendu dire que dans le Chinatown de New York, un stage est organisé pour aider les gens à obtenir le statut de réfugié, (le public rit) là-bas on informe spécifiquement les gens sur la façon d'apprendre le Falun Gong. Bien entendu, on n’enseigne pas vraiment comment apprendre le Falun Gong, on informe les gens sur le nombre de mouvements, le nombre d'exercices, quels sont les livres du Falun Gong, quelles sont les questions posées par le fonctionnaire de l’immigration au moment de l'examen, (le public rit) voilà ce qu’ils font.

 

Quoiqu’il en soit, une fois qu’un homme a obtenu le statut de réfugié en utilisant le nom du Falun Gong, cela signifie qu’il confie son avenir au Falun Gong. Qu’il en soit conscient ou non, de toute façon il utilise le nom du Falun Gong pour changer son destin, voilà le point de vue des gens ordinaires. En réalité, toutes les personnes sont venues pour Dafa, puisque tous les gens de ce monde sont venus pour Dafa, que vous profitiez des bienfaits de Dafa, bien sûr, ce n’est pas quelque chose de bien grave, alors profitez-en, (le Maître rit) à condition que le gouvernement local ne s’y oppose pas, nous non plus, nous ne sommes pas contre.

 

Mais, quiconque a utilisé le nom du Falun Gong pour demander le statut de réfugié politique, a alors une dette envers le Falun Gong, car c’est le Falun Gong qui lui permet de changer son destin. Par conséquent, ce genre de personne ne doit absolument pas s’opposer au Falun Gong, dès qu’il s’y oppose, le chemin de son avenir est coupé, il n'y a rien de plus dangereux. Donc c'est bien si ce genre de personnes vient pour apprendre ou pour pratiquer, seulement nous devons lui parler à l'occasion de ce lien crucial : assurez-vous de ne pas participer à la persécution contre le Falun Gong, vous ne devez même pas avoir cette idée dans la tête, c’est pour votre bien que je vous dis ça, uniquement parce que vous avez tiré profit du Falun Gong, sinon je ne le dirais pas.

 

Question : Les disciples utilisent la forme poétique pour écrire, pour aider le Maître dans la rectification de la loi ; Maître, comment peuvent-ils améliorer leur créativité et augmenter leur capacité à écrire ?

 

Le Maître : En fait, je sais ce que vous voulez dire par là, c’est comment peut-on avoir une plus grande sagesse, comment peut-on obtenir un meilleur effet dans la validation de la Loi ? Si vous avez la base requise, c'est sûr que vous arriverez à bien écrire, si vous n’en avez aucune, au début il y aura certaines difficultés. Par exemple, si vous écrivez un poème de style Tang, comment doit être un poème de style Tang, comment doit être une ode de style Song, comment doit être une ode de style Yuan, vous devez d’abord vous renseigner sur ces choses, puis vous pourrez faire un essai . En tant que disciple de Dafa, peut-être que vous voulez vraiment faire ainsi, vous pouvez alors bien le faire, vous serez certainement plus rapide que les autres quant à l’apprentissage et à la maturité, c’est aussi sûr et certain. Il y a quelques disciples de Dafa qui écrivent des poèmes très rapidement, sans beaucoup d’efforts, dès qu’ils veulent écrire, ils peuvent tout de suite écrire. Pour les gens ordinaires, ils doivent faire de grands efforts, ils doivent encore chercher l'inspiration, chercher d’autres moyens. Tandis que pour les disciples de Dafa, ça devrait être très rapide lorsqu’ils font quelque chose. Quand vous abandonnez davantage votre ego, la sagesse pour valider la Loi va naturellement émerger.

 

Question : Récemment, vous avez mentionné que dans vos textes il y a des caractères qui doivent être modifiés, peut-on coller directement dessus le caractère correct sans gratter avec un couteau ?

 

Le Maître : En fait, vous pouvez faire ce que vous jugez bon de faire, pourvu que les caractères soient corrigés. En Chine continentale, il n’y a pas ces moyens. Je sais qu’à l’époque, les livres publiés en Chine continentale étaient faits de papier journal, ce genre de papier là est relativement épais, donc si on gratte légèrement avec une lame de rasoir, ça n’abîme pas le papier. Je leur ai juste donné une idée, vous n’allez pas forcément faire de cette manière. (Le public rit)

 

Question : Les gouvernements de certains pays d’Asie, par intérêt économique, ferment les yeux sur la persécution en Chine. Est-ce que nous devons renforcer notre effort pour leur clarifier la vérité dans le domaine de l’économie chinoise ?

 

Le Maître : Tout ce qui bénéficiera aux gens de ce monde, vous pouvez le faire. Les pensées des gens sont différentes, les principes des gens pour vivre dans ce monde sont aussi différents, certains accordent peut-être moins d’importance aux intérêts, cela peut avoir un bon effet lorsqu’ils entendent la vérité, mais à ma connaissance, étant un être humain, il est très facile d'être manipulé par les intérêts.

 

Je vais maintenant parler des gens de ce monde. L'intérêt est la garantie pour une vie du passé d'avoir une motivation égoïste, les gens de ce monde vivent précisément avec cette motivation de poursuivre leurs intérêts. Et l’intérêt est ce qui fait éprouver à l’homme le plus de contentement et le plus de souffrance, cependant même si on l’a obtenu, ça ne peut pas devenir quelque chose de sa vie d’éternel ni de bien réel, en outre, peu importe les efforts qu'il fournit, ce n’est pas quelque chose qui peut être maîtrisé par l’être humain, car la vie d’un être humain dans ce monde est depuis longtemps prédestinée, les divinités maîtrisent chaque pas de l’homme. Peu importe ce qu'une personne désire, ça ne compte pas, son aspiration peut néanmoins devenir un attachement. L’homme dans ce monde agit nécessairement par intérêt même s’il n’arrive pas à l’obtenir. L’être humain est ainsi, peu importe qu’il puisse l'obtenir ou non, l'homme va agir, ça c'est le comportement humain. Ce n’est pas possible d'attendre simplement que la crêpe tombe du ciel, l’homme doit nécessairement agir ; si ça lui appartient, il va agir pour l'avoir et si ça ne lui appartient pas, il va agir aussi du fait de son attachement humain, l'être humain est ainsi. En réalité, à part ses attachements, l'homme qui vit dans ce monde n’est jamais son propre maître, il lui est impossible d’obtenir quelque chose uniquement parce qu’il le désire. Si un homme veut obtenir quelque chose, il faut que cette chose soit inscrite dans sa vie, si ce n’est pas dans sa destinée il ne l’obtiendra jamais. J’ai dit qu’il y a deux façons de changer le cours de la vie d’une personne, une est de se cultiver et de pratiquer, l’autre c'est que désormais cet être va glisser vers le bas, cela peut changer sa vie, il n’y a aucun autre moyen de changer la vie d’un être humain.

 

Alors en tant qu’être humain, quel est le sens de la vie ? C’est tout simplement l’expérience des sensations lorsqu'on est attaché aux intérêts et qu’imprégné de sentiment on jouit de la vie humaine. Pensez y tous comme c’est déplorable ! Que sont ces sensations ? en obtenant quelque chose on est content, si on ne l’obtient pas on a de la peine, en mangeant de la viande, on la savoure, en mangeant du sucré, on en apprécie la douceur, pourtant, dans le monde humain l’amer, le piquant, l’acre et l’acide existent aussi, il y a encore les sensations que les jeunes éprouvent lorsqu’ils s'attachent au sentiment amoureux, il y a aussi les sensations de gain et de perte pour des gens de milieux différents lorsqu’ils poursuivent leur but dans leur parcours de vie humaine, et ces gains et ces pertes, ce n'est pas parce que vous faites vraiment des efforts que vous pouvez les obtenir. C'est ainsi pour un être humain vivant dans ce monde, l'homme est tellement pitoyable ! Mais l’homme ne peut tout simplement pas voir à travers cette soi-disant réalité, d’ailleurs il ne veut pas non plus la connaître à fond.

 

Quant aux divinités, si elles veulent que les êtres humains dans ce monde ressentent fortement toutes les sensations, il faut encore qu'il y ait certains facteurs. Par exemple créer le sentiment pour l’homme, donner à l’homme une paire d’yeux qui ne peut pas voir la réalité de l’univers et qui donne aux gens une fausse image de la matière. Bien sûr, il y a encore d’autres facteurs, c'est seulement ainsi que l’homme s'attache à jouir encore plus de ces sensations uniques que les divinités lui ont données et il renforce ce genre de sensations. Si on veut que l'homme puisse avoir des sensations intenses, il faut encore faire que l'homme ait le désir d'avoir des sensations liées à l'intérêt. Dit plus clairement, ce qui motive la vie d’un homme, c'est tout simplement l'intérêt, c’est pour ses intérêts qu'il maintient sa vitalité. Pour les intérêts, deux personnes peuvent se battre, pour les intérêts, deux peuples vont se combattre et pour les intérêts, il peut y avoir une guerre mondiale. Car l’homme a cet attachement, ce désir à l'égard de l'intérêt. C’est justement parce qu’il y a ces facteurs qu'il est plus pratique pour les divinités de les contrôler.

 

Maintenant ne parle-t-on pas des droits de l’homme, de la liberté de croyance, etc. ? Les disciples de Dafa ont tous vu, en tant que pratiquants vous l’avez vu clairement que rien dans ce monde humain n’est fiable, devant les intérêts, ces choses ne valent plus rien. En occident, de nombreux pays ne sont-ils pas en train d'aspirer à la démocratie, la liberté de croyance et les droits de l’homme ? Il semble que cela représente le progrès de la société moderne, mais sous la tentation des intérêts, combien de gouvernements s’avancent-ils pour dire non au groupe de voyous pervers en Chine qui persécute les élèves de Falun Gong ? Ce que nous avons vu, c’est qu’ils n’osent pas regarder en face les violations des droits de l’homme et de la liberté de croyance qu’ils considèrent toujours comme un progrès social, devant les intérêts ils deviennent tellement impuissants qu'ils ferment les yeux, ils n’osent pas dire un mot. Quant à la démocratie, la liberté de croyance, face aux intérêts, ces choses auxquelles les gens aspirent tant, elles ne valent tout à coup plus rien du tout.

 

En tant que disciples de Dafa, vous devez à plus forte raison être clairement conscients de ce point, nous ne devons nous attacher à aucune chose de ce monde. Nous cultivons et pratiquons en nous conformant au maximum à la société des gens ordinaires, bien que maintenant nous clarifiions la vérité en utilisant les aspects des droits de l’homme et de la liberté de croyance, ce n’est que pour sauver les êtres. A l’époque, lorsque le communisme a fait son apparition, les hommes n'ont-ils pas été aussi très exaltés sur le moment, de nombreuses personnes ne le considéraient-ils pas aussi comme un progrès social ? Les affaires ici chez les êtres humains, en tant que pratiquants, non seulement vous ne devez pas vous y attacher, mais vous devez en plus être lucides et réveillés.

 

Je ne suis pas en train de vous demander de vous opposer à tout cela, en tant que disciples de Dafa vous êtes clairs sur ce point-là, je ne fais qu’énoncer le principe de la Loi, je vous mets au courant. L’homme a pu parvenir jusqu’à aujourd’hui, il a pu avec la raison, atténuer la souffrance humaine, en tant qu’homme il n’y a pas de mal à cela. Au fond, que peut réellement faire un être humain ? En réalité, même sa conduite irrationnelle face à ses propres intérêts est aussi contrôlée par les divinités. C’est pourquoi lorsque vous clarifiez la vérité au gouvernement et dans les milieux économiques, vous pouvez remarquer que les gens vont certainement faire passer leurs intérêts concrets en premier, les hommes d’affaires vont nécessairement envisager la situation économique de leurs propres sociétés, ils prennent cela comme le plus important. Vous leur clarifiez la vérité, lorsque vous touchez leurs intérêts vitaux, ils ne veulent même pas vous écouter, je l’ai aussi remarqué. Cependant, les gens ne sont pas tous pareils, je viens de le dire, il y a aussi des principes de vie différents pour chacun, c’est comme ça. Vous pouvez le faire, mais vous-mêmes vous devez être conscients, vous devez savoir comment est l'humanité.

 

Question : Votre disciple aimerait vous demander, pourquoi dans l’histoire a-t-on arrangé que Hong Kong et Macao existent sous la forme d’un pays deux systèmes avec la Chine continentale ? Quelle est leur origine historique ?

 

Le Maître : Il faut dire que leur origine historique est en terre de Chine, sur ce point on ne peut pas dire qu’ils sont sur la terre d’un autre pays. Quant à « un pays deux systèmes », c’est parce que tout le monde sait que ce parti-là n’est pas bon, d'ailleurs eux-mêmes savent que les autres ne le trouvent pas bon, donc s’ils veulent les récupérer pour qu'ils soient gouvernés par ce parti-là, ils savent aussi que les autres ne seront pas d’accord et que le monde entier ne sera pas d’accord, alors ils ont fait quelque chose comme un pays deux systèmes, (le public rit) en fait c’est une chose honteuse. Pourquoi est-ce que les autres pays s'unissent sans avoir deux systèmes ? N’est-ce pas là ce qui montre justement que les autres n’aiment pas vos combines ?

 

Question : Est-ce que le but réel de l’existence d’un pays deux systèmes, c'est pour que les Chinois aient l'occasion de connaître la vérité ?

 

Le Maître : Naturellement aucune chose n’est fortuite, d’ailleurs aucune chose n’apparaît que pour un seul objectif. Les divinités ne pensent pas comme les êtres humains lorsqu’elles considèrent un problème, lorsqu’elles arrangent quelque chose, cela touche des problèmes très grands et de manière complète. L’homme voit le monde étant lui-même au sein des particules d’un seul niveau, par exemple, le monde que les êtres humains voient, c’est entre les molécules et les planètes, entre ces deux sortes de particules, ils voient ce monde en étant au niveau des particules composées par des molécules ; les divinités ne sont pas ainsi, dans la portée de leurs capacités, elles voient le résultat de toutes les particules dans l’univers vis-à-vis d'un même problème, elles envisagent un problème sous de multiples facettes, sous tous les angles et dans toutes les directions, donc lorsqu’elles arrangent une chose, les objectifs atteints sont multiples.

 

Même si c’est comme ça, on ne permet pas à l’homme de voir totalement le monde composé du même niveau de particules, car si elles permettaient à l’homme de le voir complètement, de nombreuses choses ne pourraient pas être expliquées par la science, dans ce cas, les gens croiraient tous dans les divinités, même si vous les en empêchiez. Pour empêcher les gens de voir ce monde de manière totalement claire, il faut donc créer pour les êtres humains une telle paire d’yeux. Etant composés de particules moléculaires, pourquoi est-ce que les yeux de l’homme ne peuvent pourtant pas voir certaines choses composées de particules moléculaires qui se trouvent à l’intérieur de cette portée ? C’est que les divinités ont créé pour l’homme encore beaucoup d’autres obstacles. Le véritable objectif de garder deux systèmes est de satisfaire à la nécessité de maintenir une certaine structure dans ce monde pendant cette période historique. J’en ai déjà parlé auparavant.

 

Question : Votre disciple utilise souvent la forme poétique pour écrire des articles clarifiant la vérité pour les sites de Dafa et parfois pour exprimer le contenu intérieur de la validation de la Loi, je n’ai pas respecté strictement les règles de la poésie, ai-je tort de faire ainsi ? Pour exprimer correctement le contenu intérieur, on n’a pas besoin de maintenir les règles classiques quant à la prosodie, cette compréhension est-elle correcte ?

 

Le Maître : Précisément pour briser cette règle, n’est-ce pas ? En fait c’est justement là les pensées de l’homme moderne après le glissement de la moralité vers le bas, qui s’opposent à la tradition et sont contre l’orthodoxie, ce n’est pas pour parler de vous, je parle du point de vue de la Loi, les êtres humains actuels sont ainsi. En réalité, l’humanité est en train de se dépraver, en train de se diriger vers l’ignorance. La culture chinoise a été transmise à l’homme par des divinités, la culture de chaque dynastie, y compris les poèmes, que ce soit les poèmes de style Tang ou les odes de style Song ou encore les odes de style Yuan, ce sont toutes des cultures apportées à l’homme au moment où les liens d’affinités de différents corps célestes devaient être noués, par conséquent si vous voulez écrire ce genre de choses, il vaut mieux que vous respectiez leurs règles et formules. Si vous dites : « Je n’aime tout simplement pas respecter les rimes. », dans ce cas maintenant il y a les poèmes en prose, vous n’avez qu’à écrire des poèmes en prose, là il n’y a pas beaucoup de règles à respecter, d’ailleurs ces choses se conforment à la forme moderne. En fait, en les lisant, ce genre de poèmes me paraissent très superficiels, il n’y a pas de contenu intérieur, les poèmes de styles anciens ont davantage de saveur.

 

Question : Je vous salue au nom des disciples de Dafa de Chongqing, vous leur manquez, ils m’ont demandé d'absolument vous le transmettre.

 

Le Maître : Merci à vous. (Applaudissements) Le Maître le sait, vous leur direz que le Maître sait tout.

 

Question : Certains disciples sont en train de faire bien des détours après avoir subi la rééducation par le travail, les autres disciples ont vu cela et sont inquiets de leur situation, comment pouvons-nous mieux les aider ?

 

Le Maître : Vous allez les aider s’ils ont besoin d'aide, les mensonges n’attendent que d’être dévoilés. Que veut dire se repentir ? Dans quel sens vous repentissez-vous ? Tout cela n’est-il pas de la tromperie ? Après avoir regagné la société, calmez-vous pour réfléchir, vous comprendrez tout. Les gens soi-disant transformés, ne prennent-ils pas tous conscience peu de temps après avoir été libérés ? Combien y a-t-il de gens qui peuvent encore persister dans la confusion ? S’il y a des gens pour qui ça ne va toujours pas, c’est parce qu’ils pensent qu’ils ont commis trop de méfaits et qu’ils reconnaissent qu’ils étaient dans l’erreur, ils ont honte de se montrer aux élèves et ils s’attachent alors au sentiment de gêne, voilà c’est pour ça.

 

Question : Les élèves peuvent-ils louer des logements pour faire le travail de la clarification de la vérité ?

 

Le Maître : En fait, lorsque les disciples de Dafa clarifient la vérité, ils utilisent tous leurs propres économies et salaires pour le faire, mais cela dit, vous devez tenir compte de votre vie quotidienne, non seulement de votre vie personnelle, il faut aussi tenir compte de votre vie familiale, il faut penser aux autres. Si vous ne pouvez pas bien régler votre vie familiale, votre vie personnelle, les difficultés que cela cause à la clarification de la vérité vont alors en découler. D’un autre côté, si vous n’avez pas une vie assurée et que vous avez même des difficultés à vous nourrir, dans ce cas votre attention va nécessairement se tourner vers ce domaine, en revanche n’est-ce pas la clarification de la vérité qui va être affectée ? Donc il faut considérer vos conditions, je peux voir votre cœur, faites à la mesure de vos forces.

 

Question : Maître, pouvez-vous nous parler davantage de l’avenir de l’univers et de celui de l’humanité ?

 

Le Maître : Si je parle de l’avenir maintenant, cela n'aura pas de sens réel pour vous. L’avenir de l’humanité sera merveilleux, ceux qui vont être gardés auront du bonheur, car la grande Loi est transmise ici, cela fait que cet endroit sera gardé, les êtres qui n’ont pas commis de crime contre Dafa pendant cette période auront du bonheur. Puisque Dafa est transmis ici, cela créera de bonnes conditions de vie pour les êtres dans le futur, peut-être que les céréales du futur seront comme des fruits sur l’arbre, un grain de riz sera grand comme ça (il fait un geste pour mesurer la taille d’un ballon de rugby), je plaisante, ainsi le travail va considérablement diminuer, l’eau et l’air redeviendront purs, les choses venimeuses, les insectes, les moustiques et les mouches, toutes ces choses auront disparu, le monde deviendra vraiment merveilleux. Le merveilleux du nouvel univers dépasse l’imagination, même pour les divinités anciennes, parce qu’elles ne peuvent pas le voir, elles n’osent pas l’imaginer, elles sont incapables de l’imaginer, c’est basé sur un tout autre système. Les êtres du passé ont pour but l'égoïsme, l’univers du futur ne sera pas fondé sur l'égoïsme, tout deviendra encore plus merveilleux.

 

Question : Par la suite, il y aura de nombreuses personnes qui viendront de leur propre initiative pour obtenir la Loi, allons-nous multiplier nos points de pratique ?

 

Le Maître : Cela va de soi, vous êtes déjà en train de le faire. (Le public rit) S’il y a beaucoup de monde et qu’un point de pratique ne peut pas les contenir tous, vous allez créer un nouveau point de pratique, voilà.

 

Question : Au Japon, entre certains pratiquants, il n’y a pas de confiance, cela cause des difficultés à de nombreuses tâches de validation de la Loi, votre disciple est très peiné, j’espère vraiment que l’ensemble s’élève rapidement.

 

Le Maître : C’est vrai. En réalité, quelque soit la situation, si les facteurs négatifs trouvent un auditoire, c’est nos élèves eux-mêmes qui ont des problèmes. Hier des élèves ont mentionné le fait qu’il y ait de faux Jingwen, je leur ai dit : Vies créées par Dafa, ne pouvez-vous même pas résister à ce genre de mystification trompeuse ? Pourquoi ne pas utiliser le critère de la Loi pour en juger ? N’est-ce pas justement parce que vos attachements sont très lourds et que la perversité a finalement trouvé un auditoire ? En fait certains manquent toujours de raison, leur pensée droite n’est pas suffisante.

 

Question : Au Japon il y a plus de mille religions qui sont transmises, les Japonais disent tout le temps que le Falun Gong est une religion.

 

Le Maître : Je considère ce problème comme suit : dorénavant si quelqu’un dit que le Falun Gong est une religion, alors qu’il le dise. S'il veut en savoir plus, vous pouvez lui dire pourquoi le Falun Gong n’est pas une religion ; s’il ne veut pas en savoir plus, vous n’avez pas besoin de lui expliquer si le Falun Gong est une religion ou non, s’il dit que c’est une religion, alors on le laisse dire, car la religion en elle-même n’a pas un sens négatif dans la société humaine. Les disciples de Dafa dans leur cultivation et leur pratique ne s’engagent pas dans un chemin religieux, cela signifie qu’on n’accorde pas d’importance à la forme, qu’on n’est pas interféré par la forme elle-même, je ne fais que vous annoncer ce principe fondamental de la Loi. Jusqu'à quel degré les gens ordinaires peuvent comprendre, en fait je vous en ai déjà parlé depuis longtemps, les gens ordinaires vont nous considérer comme une religion, je vous ai déjà parlé de ça dans les enseignements de la Loi précédents.

 

Question : Dans la version japonaise de Zhuan Falun le mot « di (cible) » dans l’expression « Mu di (objectif)» doit-il aussi changer en « di (endroit)» ?

 

Le Maître : La langue japonaise est une autre chose, parce qu’elle n’a pas le même sens intérieur que la langue chinoise. A mon avis, il faut garder la version japonaise telle qu’elle est.

 

Question : Les élèves dans l’association de Dafa (Fo Xue Hui) ne doivent pas réprimer les actions des autres élèves, n’est-ce pas ? (Le public rit)

 

Le Maître : Il ne faut pas empêcher les élèves de faire des choses pour valider la Loi et sauver les êtres, celui qui agit à l’encontre de ça a tort. Mais si certains élèves font des choses en allant à l’extrême et que cela engendre facilement des effets négatifs, il faut l’empêcher. Parmi les personnes présentes, beaucoup sont des responsables dans leur région, vous devez retenir un point, à part dans l’ensemble où l'on fait quelque chose qui nécessite de la coordination, il faut laisser les élèves faire leurs propres expériences et établir leur propre vertu majestueuse, il est nécessaire de donner l'occasion aux élèves, de les laisser faire. Vous devez surtout retenir cela. Même moi en tant que Maître, je laisse les élèves tracer leur propre chemin. Où les élèves font des erreurs, il faut les leur indiquer. Celui qui provoque vraiment des dommages, il faut le lui dire avec sévérité, trouver le moyen de le corriger, réparer le dommage, mais il ne faut pas non plus dire qu’il est un démon. Dans la cultivation et la pratique, il est inévitable de commettre des erreurs, lorsqu’on commet des erreurs, il y en a naturellement de grandes et de petites.

 

Mais en tant qu'élèves, vous devez vous considérer avec sérieux. En tant que disciples de Dafa, nous ne devons pas ne pas prendre la responsabilité envers nous-même et envers Dafa. Après tout, vous êtes une vie créée par Dafa, votre vertu majestueuse va briller dans l’univers du futur, comment pouvons-nous ne pas bien marcher sur notre propre chemin ? Par conséquent il vaut mieux ne pas trop insister sur les responsables. Si un responsable se comporte très bien dans tous les domaines et qu'il réussit sa cultivation, mais que vous, vous tournez le regard à l’extérieur, vous ne vous cultivez pas vous-même, êtes-vous encore un pratiquant ? Ce que vous cultivez, c'est vous-même. Si le responsable a vraiment un problème, vous le lui indiquez avec calme et bienveillance. Vous êtes tous des pratiquants, un pratiquant a quand même des attachements humains ordinaires qui restent, ces attachements humains ordinaires ont justement peur d’être attaqués, dès qu’ils reçoivent une attaque, ils jouent facilement un rôle négatif, c’est pourquoi il faut être bienveillant, il faut résoudre les choses avec bienveillance, il faut expliquer clairement avec gentillesse et une intention bienveillante, là vous pouvez le résoudre, si un responsable ne peut même pas accepter une remarque bienveillante, il a alors un problème.

 

En revanche, il y a aussi de rares élèves qui, en apparence, traitent les autres gentiment, mais beaucoup de facteurs personnels se mélangent à leurs propos, même des facteurs qui piquent les autres. En apparence ils s'expriment avec douceur, (le public rit) mais c’est la ruse humaine, ce n’est absolument pas l’état requis pour un disciple de Dafa.

 

Si dans une région, les responsables ne se cultivent pas dans la Loi et que les disciples de Dafa n’avancent pas avec diligence dans l’étude de la Loi, cela peut alors donner lieu à ce genre d’état compliqué. Mais chaque disciple de Dafa et chaque responsable doit être clair, les attachements de l’homme ordinaire qui ne sont pas encore enlevés peuvent se manifester, mais cela ne veut pas dire que la personne est perdue, de nombreux aspects qu'elle a réussi à bien cultiver ne se manifesteront pas, car pour ces aspects-là les attachements humains ont disparu à force de cultiver. En fait, lorsqu’un pratiquant n’a plus aucun attachement humain et qu’il se trouve encore parmi les gens ordinaires, il n’aura vraiment aucune manifestation, bien entendu s’il cultive réellement jusqu'à ce point, il atteindra la plénitude parfaite. Donc, aussi longtemps que l'attachement humain existe, ce dernier se manifeste obligatoirement, mais cela ne veut pas dire que la personne ne se cultive pas, ni qu’elle ne cultive pas bien, c’est qu’elle n’a pas bien fait sur un problème ou dans tel ou tel domaine. Vous devez tous y faire attention.

 

Autrement dit, il ne faut pas avoir peur du fait qu’il y a des attachements humains qui se manifestent au cours du processus de la cultivation et de la pratique, l’important, c'est que vous puissiez tous vous considérer comme des pratiquants, à l’apparition d’un problème cherchez la cause à l’intérieur de vous, si vous pouvez tous faire ainsi, dans cette région la situation de la cultivation et de la pratique s’avérera assurément excellente, il y aura assurément moins de conflits.

 

Question : Dans la cultivation et la pratique il n’y a pas de chef, Dafa n’a pas d’organisation. Lorsque les membres de notre association vont voir les associations ou les départements du gouvernement, est-il juste d’utiliser le titre de président ou de membre ?

 

Le Maître : On peut dire que c’est juste, l’association n’est-elle pas créée pour être conforme à l’état de la société humaine ordinaire ? Pourquoi ne pas utiliser cette forme pour clarifier la vérité dans la société des gens ordinaires ? Bien sûr qu'on peut, le gouvernement vous autorise aussi à vous inscrire. Cependant vous ne devez pas avoir l’esprit de parade, vous êtes en train de valider la Loi, mais pas de vous valider vous-mêmes.

 

Les disciples de Dafa sont de vrais pratiquants, si aujourd’hui la situation de la société n'était pas ainsi, je ne voudrais même pas que vous établissiez l’association de Dafa, alors il y aurait seulement des points de pratique dans chaque région, des responsables, des responsables dans chaque région, seulement ainsi. En fait un responsable est aussi quelqu’un qui rassemble les gens, il est aussi une personne comme les autres dans la cultivation et la pratique, c’est une personne qui rend service à tout le monde, une personne qui donne davantage de soi.

 

Question : Un groupe de patients cancéreux veut que nous leur apprenions la méthode, pouvons-nous le faire ? Nous n’avons pas de technique de base pour chanter et danser, si nous apprenons et répétons de tout cœur, pouvons-nous faire un grand spectacle artistique en un court délai ?

 

Le Maître : Là vous devez voir vos propres conditions, faites selon vos compétences. Si vous n’avez pas de conditions de base et que vous voulez absolument faire un grand spectacle, le public va se moquer de vous. Il n’y a pas de problème à apporter de la joie aux autres, mais si les autres vous montrent des réactions péjoratives, qu'ils se moquent de vous, à mon avis l’effet sera inverse, il faut donc faire selon vos conditions.

 

Si les cancéreux veulent apprendre la méthode, il faut voir leur objectif. Les gens de ce monde veulent obtenir la Loi, ils veulent cultiver et pratiquer, ils veulent dire que Falun Dafa est bon, c’est l’homme de sa propre initiative qui valide la Loi et choisit son avenir. Si vous prenez Dafa comme quelque chose pour guérir la maladie, si vous faites ainsi parmi les gens ordinaires, en réalité ce n’est pas sérieux vis-à-vis de Dafa.

 

Vous pouvez aller dans les prisons pour enseigner le Falun Gong, vous pouvez aussi aller dans les hôpitaux pour apprendre le Falun Gong aux patients, c’est dans le but de valider Dafa, il faut avoir la même pensée que lorsque vous allez dans d’autres endroits pour enseigner la méthode, essentiellement c’est fait pour sauver les êtres et pour permettre aux gens d’obtenir la Loi et d’être sauvés. Si vous prenez Dafa comme un instrument pour corriger les erreurs des gens et guérir la maladie, comme un moyen de transformer la tribulation des gens ordinaires, là ça ne va pas. Dafa est transmis dans la société humaine pour sauver les êtres humains, ce point-là doit être clair. Certains disent que le Falun Gong a un effet thérapeutique particulier sur les cancers, que tout le monde doit venir, là c'est assuré que ça ne marche pas bien, parce que votre esprit n’est pas correct. Dafa n’est pas pour soigner la maladie des gens, c’est seulement pour sauver les gens à partir de la racine, on résout ces problèmes pour l’homme. Mu par un tel objectif, l’effet sera nécessairement bon, mais si vous vous occupez de cela avec un attachement à quelque chose d'ordinaire, alors l'effet ne sera pas bon.

 

La cultivation et la pratique est sérieuse, Li Hongzhi n’est pas venu pour vous amener à guérir les maladies des gens, encore moins pour quelque chose d'humain, ce n’est absolument pas pour vous amener à fonder une religion dans la société, je suis venu pour vous enseigner à cultiver et à pratiquer, je suis venu en prenant la responsabilité pour que vos vies soient sauvées.

 

Question : Lors de l’élection présidentielle à Taiwan, certains élèves ont été en proie à des émotions humaines, est-ce un test arrangé par les forces anciennes ? Comment considérer cela correctement ?

 

Le Maître : Même si le ciel s’écroule, la pensée droite des pratiquant n’est pas ébranlée, c'est ça la cultivation et la pratique, c’est ça qui est formidable, (applaudissements) un pratiquant ne s’attache à aucune chose de ce monde. La forme de la cultivation et de la pratique des disciples de Dafa d’aujourd’hui est différente, au cours de la cultivation et de la pratique, vous faites de votre mieux, vous cultivez et pratiquez en vous conformant à la société des gens ordinaires, dans la société des gens ordinaires vous avez tous un travail normal, en même temps vous avez votre famille, votre travail, etc., vous êtes étroitement liés avec la société. Alors pour l’élection présidentielle à Taiwan, certains élèves trouvent personnellement que cette personne-ci n’est pas mal, ils votent alors pour elle, tandis que d’autres trouvent que cette personne-là n’est pas mal, alors ils votent pour cette personne. Les opinions personnelles sont différentes, on ne peut pas reprocher ce point, les actions personnelles dans la société ne représentent pas Dafa, mais vous ne devez pas vous attacher à ces choses comme les gens ordinaires.

 

Qui que vous ayez choisi, pour moi, votre Maître, je ne peux pas dire que vous ayez tort, d’ailleurs je n’interviens pas dans ces choses-là, parce que le chemin que je vous demande d’emprunter, c’est celui de cultiver et de pratiquer dans la société des gens ordinaires, les pratiquants ne peuvent qu’apporter des bienfaits à la société, cultiver et pratiquer dans la société des gens ordinaires sans diriger la société humaine.

 

En tant qu’élève individuel, vous votez pour qui vous voulez, seulement vous ne devez pas y être trop attaché. Cependant, à travers cette persécution en Chine continentale visant les disciples de Dafa, les disciples de Dafa ont tous vu un problème, donc certains pensent alors : « Je ne vote pas pour celui qui a une relation suivie avec la perversité. », (applaudissements) pour moi, votre Maître, je pense qu'il n'y a rien à reprocher à cela, (le public rit et applaudit) c’est l’opinion personnelle des élèves, moi, en tant que Maître je ne vous ai pas indiqué pour qui vous devez aller voter et encore moins de faire une action collective, d’ailleurs cela n’est pas permis. (Le public rit)

 

Les fréquentations personnelles entre les élèves, ce sont des affaires personnelles entre amis pratiquants et compagnons de cultivation, je vote pour un tel, tu votes pour un tel, ce sont des actions personnelles qui n’ont aucun rapport avec Dafa proprement dit, ni avec l’association de Dafa. Un responsable de l’association peut soutenir n’importe quel parti, c’est son action personnelle. Je dis cela parce qu’il est dans la cultivation et la pratique et en même temps il fait partie de la société. Au cours de la cultivation et de la pratique, vous voulez qu’il abandonne complètement toutes les choses humaines ? Il faut attendre le moment de la plénitude parfaite pour arriver à le faire. Alors en cultivant et pratiquant dans la société humaine ordinaire, il a aussi ses liens avec la société, donc il vote pour qui il veut, il a sa propre opinion, on ne peut rien reprocher à cela.

 

Peu importe le résultat de l’élection, ça ne doit pas provoquer des conflits dans la société, sinon c’est extrêmement dangereux. Etant pratiquants, vous devez être encore plus strictement exigeants envers vous-mêmes, donc j’ai dit aux élèves qu'il ne faut pas être entraînés par le cœur humain ordinaire ou être excités comme les gens ordinaires. Parce que vous avez énergie et capacités, les choses que vous faites entraînent des facteurs gigantesques, le rôle que vous jouez dans la société va être immense, c’est pourquoi vous ne devez pas faire les choses en suivant les gens ordinaires. J’ai aussi remarqué que certains élèves entraînés par les gens ordinaires ont beaucoup de ressentiment dans leur cœur, beaucoup d’émotions, la pensée droite n’est pas très forte. A ce moment-là, personne ne peut voir votre image de pratiquant, là, ça ne va pas. A l’époque, notre appel du 25 avril, était également pacifique et parfaitement rationnel, nous sommes bénéfiques à la société.

 

Question : Il ne reste plus beaucoup de mains noires des forces anciennes et de perversité, dans ce cas, lorsque les élèves ne font pas bien, qu’est-ce qui interfère ?

 

Le Maître : Les mains noires des forces anciennes ont été beaucoup éliminées, elles se regroupent en Chine continentale, de temps en temps elles sortent pour faire un mauvais coup. (Le public rit) En outre, je veux éliminer les mauvaises divinités se trouvant à l’extérieur des Trois Mondes, elles sont en train de contrôler la perversité, certaines même agissent directement. Mais de toute façon, quand on en est à ce point, si une divinité ose participer directement à cela, alors même si je ne l'élimine pas, ceux qui sont là-haut le feront. La situation change maintenant très vite.

 

Question : Quel est le sens de « Que la mer se transforme en champs de mûriers ou que ce soit un clin d’œil, tout est une question de temps » ?

 

Le Maître : Que la mer se transforme en champs de mûriers veut dire un temps interminable et tout ce qui s'est passé pendant ce temps interminable, un clin d’œil veut dire un temps très court. Que ce soit la mer qui se transforme en champs de mûriers ou un clin d’œil, la notion d'un temps long ou court c'est la même chose pour les divinités, peut-être que ce temps d'un clin d’œil donne l’impression d’un temps interminable pour les vies à l’intérieur de ce temps. Un clin d’œil à nos yeux, représente peut-être dans ce champ temporel-là un temps interminable. Tandis qu’un temps interminable de notre monde ici, aux yeux de certaines divinités immenses, ce n’est qu’un clin d’œil. C’est le temps qui crée ces impressions, c’est le temps qui fait des tours de passe-passe, voilà le sens.

 

Question : J’ai eu l’occasion de participer à l’élection municipale, je me suis fait beaucoup d’amis dans différents milieux de la société, j'ai établi ainsi une bonne base pour la clarification de la vérité plus tard. Comme je ne connais pas bien ce poste de conseiller municipal, j’ai besoin de prendre un peu de temps pour connaître les problèmes de quartier, participer aux travaux du quartier et apprendre à être un conseiller municipal, parfois, je suis tiraillé, je pense que je ferais mieux d’utiliser ces moments pour faire des programmes télé et d’autres formes de clarification de la vérité.

 

Le Maître : La Loi que je transmets, c’est justement cultiver et pratiquer dans la société humaine ordinaire. En cultivant et pratiquant dans la société des gens ordinaires, il est sûr qu’il va y avoir des rencontres de toutes sortes entre les disciples de Dafa et la société. Tout différent travail a un lien avec la société, il n’y a pas de conflit là-dedans.

 

En fait, beaucoup d'élèves ont des travails différents et en même temps ils sont également en train de clarifier la vérité. C'est-à-dire comment équilibrer tout ça vous-mêmes, mieux utiliser votre temps, faire encore mieux. Je ne suis pas contre le fait que vous ayez un quelconque titre dans la société, que vos affaires soient importantes et que vous ayez de hautes fonctions dans la société, il n’y a pas de conflit avec cela. Je veux justement prouver que dans tous les milieux de la société, les gens peuvent cultiver et pratiquer, je crée réellement un précédent. Dans l’histoire, on a rarement donné le salut aux gens fortunés et aux gens de hautes fonctions, moi, je ne fais pas de distinction là-dessus, je ne regarde que le cœur de la personne, j’apporte le salut à tous. (Applaudissements) La pratique a prouvé que c’est juste, non seulement c’est valable, mais en plus mes disciples de Dafa réussissent à se cultiver et à pratiquer. Parce que dans le passé, il n'y avait pas Dafa, les principes que les différentes divinités ont prouvés par leur éveil ne sont pas le principe fondamental de l’univers. Aujourd’hui c'est Dafa qui est en train de se transmettre, il est capable de tout faire.

 

Question : Nous avons beaucoup de travaux et d’activités pour la validation de la Loi. Je n'ai pas le temps de m'assurer que tout soit fait et chaque jour j'ai peu de temps pour pratiquer les exercices et lire la Loi.

 

Le Maître : C’est vrai, il y a ce problème. Si vous êtes vraiment très occupés à faire concrètement du travail pour Dafa, alors vous pouvez retarder un peu votre pratique des exercices, plus tard quand vous aurez le temps vous allez les rattraper, il n’y a pas de problème. Parce que les exercices, vous pouvez les faire plus quand vous avez le temps et moins, quand vous n’avez pas le temps, le Maître vous a déjà expliqué cela. Quant à la lecture de la Loi, je pense qu’il vaut mieux trouver du temps pour lire, ne serait-ce que lire un tout petit peu. Lorsque vous compressez le temps pour lire, il peut facilement y avoir un problème : ne pas réussir à avoir le cœur tranquille, si vous ne pouvez pas avoir le cœur tranquille, c’est lire en vain, vous perdez votre temps. Si vous lisez, alors laissez de côté toutes vos inquiétudes, gardez le cœur stable, l’esprit tranquille, vous allez étudier véritablement, même si vous étudiez seulement quelques paragraphes, cela vaut mieux que si vous lisiez tout le livre sans que votre cœur soit tranquille. Quand vous étudiez la Loi, vous devez vous plonger dedans.

 

Question : Est-ce que toutes les tribulations démoniaques que rencontrent les disciples actuellement sont créées par les forces anciennes en visant la rectification de la loi ?

 

Le Maître : Non, vos tribulations démoniaques, ce sont toutes vos propres affaires dans la cultivation et la pratique, les interférences des forces anciennes ont aussi visé la cultivation et la pratique de quelques personnes. J’ai dit que je ne reconnais pas les interférences des forces anciennes avec les disciples de Dafa, parce que les disciples de Dafa sont mes disciples, personne n’est digne de s’en occuper, il est encore moins permis qu’elles utilisent les disciples de Dafa et leur imposent des choses pour atteindre leur objectif, de sorte qu'elles réussissent leur complot de ruiner mes disciples. Si elles arrivent à vous perturber, c’est parce qu’elles tiennent vos attachements, vos insuffisances et les karmas que vous avez accumulés dans l’histoire, cette persécution a lieu à cause de ces facteurs. La rectification de la loi à l’extérieur des Trois Mondes n’a pas vraiment de rapport direct avec vous. Mais vous coexistez avec la période de la rectification de la loi, vous coexistez avec le Maître, vous êtes les disciples de Dafa de la période de la rectification de la loi.

 

Question : Certains élèves trouvent qu’il est suffisant d’émettre à la maison la pensée droite et de clarifier la vérité par téléphone pour être un disciple de la rectification de la loi, que ce n’est pas la peine de sortir. Est-ce juste ?

 

Le Maître : Si ce n’est pas parce que vous êtes particulièrement occupés à faire du travail de Dafa et que vous ne sortez pas pour rejoindre les activités collectives de validation de la Loi, de clarification de la vérité ou la lecture collective etc, ce n’est tout de même pas normal. La lecture collective est un environnement que je vous ai créé et une forme que je vous ai laissée, à mon avis vous devez quand même la suivre. Parce que cela est prouvé par la pratique, si vous cultivez de cette façon, l’élévation des élèves est la plus rapide. Si vous cultivez seul, il n’y a pas de facteurs pour vous pousser en avant. En tant que disciples de Dafa, ne dites-vous pas qu’il faut suivre ce que le Maître a recommandé de faire ? Ne dites vous pas qu’il faut marcher avec droiture sur le chemin sur lequel un disciple de Dafa doit s’engager ?

 

J’ai vu que vous avez des difficultés, je ne voulais pas vous dire : « Il faut absolument faire ainsi. », je parle rarement de cette façon, je sais que c’est très difficile pour vous. En plus, pour cultiver et pratiquer, il faut que vous vous éveilliez par vous-mêmes, les principes de la Loi je les ai déjà expliqués clairement, vous devez marcher sur votre propre chemin. Si je vous dis : « Il faut absolument faire ainsi. », sur ce point vous aurez une faille et cette faille est pourtant causée par le Maître – parce que le Maître ne vous aura pas permis de comprendre par votre propre sens de l’éveil, je ne vous aurai pas laissé faire vous-mêmes, dans cet aspect-là vous n’aurez pas pu cultiver et pratiquer, c’est pourquoi je parle rarement ainsi. Les disciples de Dafa doivent être conscients de leur propre responsabilité et de la façon correcte de faire en tant que disciples de Dafa.

 

Question : Pendant la validation de la Loi, votre disciple participe souvent à certaines activités importantes, puis j’ai remarqué que lorsqu’on fait une grande opération il y a souvent de nombreuses interférences et l'élimination du karma.

 

Le Maître : Les interférences n’ont jamais cessé, les interférences grandes ou petites surgissent souvent à l'improviste. Les résidus des forces anciennes et les mauvaises choses n’abandonnent toujours pas. A chaque fois que j’enseigne la Loi, elles peuvent entendre, tout comme vous, entendre en même temps que vous, mais elles veulent délibérément faire ainsi. La gravité de leurs crimes ne peut déjà plus être mesurée avec leurs vies, elles doivent rembourser interminablement dans le futur les crimes qu'elles ont commis, même ainsi, elles ne peuvent pas les liquider, c’est aussi grand que ça. Tandis que ces résidus des forces anciennes dans les Trois Mondes, toutes les sortes de facteurs dépravés de l’univers, les derniers facteurs anciens vont sacrifier ces choses, pour qu’elles aillent jusqu’au bout. Leurs crimes sont tellement grands qu’ils peuvent les réduire elles-mêmes en cendres, c’est à cause de ces facteurs mauvais déchaînés qu’elles sont poussées à agir ainsi.

 

Question : Est-ce qu’il existe un jugement du bien ou du mal en ce qui concerne un esprit simple et un esprit compliqué ? Pourquoi ?

 

Le Maître : Aux yeux des divinités, si l’esprit d’un homme est simple et propre, les divinités vont le considérer comme une bonne personne ; si quelqu’un a un esprit compliqué, les divinités ne vont pas le trouver bon, parce que les divinités pensent : le fait d’être compliqué n’est-il pas dû à des attachements dans le monde humain ? S’il est compliqué, n’est-ce pas parce qu’il est attaché aux facteurs du monde humain ? Donc dans la cultivation et la pratique il y a ce principe.

 

Avoir un esprit simple ne veut pas dire qu’on a moins de sagesse, un esprit compliqué ne veut pas dire qu’on a la sagesse. Il n’y a pas de contradiction entre la forme de cultivation et pratique des disciples de Dafa dans l’environnement des gens ordinaires et tout ce que vous faites aujourd’hui dans la validation de la Loi ; la sagesse des disciples de Dafa provient de la pensée droite – de la pensée divine, cette sagesse-là et la complexité d’esprit formée dans la société et parmi les gens ordinaires sont deux notions différentes. Cette dernière est la malignité mue par l’intérêt, par l’égoïsme, par les intrigues mutuelles, tandis que le point de départ des disciples de Dafa est de valider Dafa, on ne recherche rien pour soi, donc il y a une différence fondamentale. Celle-ci est la grande sagesse, quant à l’autre, on peut dire que c’est la complexité de l’esprit. Leurs manifestations sont différentes aussi, c’est sûr et certain.

 

Question : Dans notre région le problème existe toujours que depuis longtemps les anciens élèves ne viennent pas à la lecture collective, ni ne participent à des pratiques dehors, ils trouvent qu’ils peuvent aussi bien étudier la Loi en l’étudiant à la maison sans participer à la lecture collective et qu'en faisant la pratique à la maison ils peuvent également bien pratiquer, et ils trouvent que faire de cette façon ne veut pas dire qu’on n’a pas réussi à s'élever ensemble.

 

Le Maître : A mon avis, s’il y a vraiment ce genre de cas, cela arrive à cause de leurs attachements humains, si vous ne le croyez pas, creusez un peu à la racine de vos pensées, c’est certainement un attachement. Dit de façon légère, c’est de la paresse, de façon plus sévère, c’est de la peur. Bien sûr, certains anciens élèves sont très occupés à faire du travail concret, ça c’est autre chose.

 

Question : Pour quelqu’un qui avait suivi cette femme rebut de Hong Kong, maintenant peut-il participer aux projets des médias ?

 

Le Maître : Concernant ce problème concret, il vaut mieux ne pas demander au Maître. Certains de nos élèves ont commis des erreurs, une fois corrigées, c’est bon, qui n’a pas commis de fautes ? Quant à l'élève lui-même, si les autres élèves ne vous accordent pas leur confiance, il ne faut pas aller là contre, ce n'est pas une mauvaise idée de vous retirer, ainsi les deux cotés ressentent moins de pression psychologique.

 

Si on ne me laisse pas faire ces choses-là, alors je vais dans la rue pour distribuer des documents, c’est également apporter le salut aux êtres, je vais devant le consulat pour émettre la pensée droite, vous pouvez travailler dans d’autres domaines, tout est possible à faire, pourquoi vous attacher absolument à ce domaine-là. Plus vous vous attachez, plus cela pèse dans la tête des autres, n’est-ce pas ? Alors pourquoi voulez-vous insister ? Le fait que vous vous obstiniez ainsi ne va-t-il pas aussi être utilisé par les forces anciennes ? Et créer ainsi une confusion ? Donc si on fait tout avec une pensée soucieuse de Dafa, à mon avis, le problème ne sera pas pareil, ni la situation. Je propose que tous les élèves qui sont soupçonnés aillent devant le consulat, aillent dans la rue pour distribuer des documents, aillent dans les endroits où on a le plus besoin de clarifier la vérité directement face à face avec les gens de ce monde et de ne pas aller pour l’instant participer à des projets spécifiques. Que les autres voient ce que vous faites, si finalement vous êtes vrais ou faux, si vous êtes capables ou non.

 

Concernant ceux qui ont vraiment un problème, vous n'avez pas besoin d'avoir d'inquiétudes. Ce genre de personnes se trouve parmi les disciples de Dafa, mais elles ne sont pas dans la Loi, lorsque les forces anciennes auront fini de les utiliser, leurs vies seront aussi finies. En fait, je sais que certains qui ont des problèmes savent aussi que Dafa est bon, mais ils ont peur que les services spéciaux propagent les choses indignes qu’ils ont faites, leur esprit de peur les pousse à commettre des méfaits d’un côté et d’un autre côté ils implorent le Fashen du Maître de leur donner une faveur. Comment pourrait-on vous donner une faveur ? La cultivation et la pratique sont oh combien sérieuses, surtout la cultivation et la pratique d’un disciple de Dafa, quelle vertu majestueuse ! Implorer avec un attachement, en plus avec un esprit de crainte sordide, vous n’obtiendrez aucune approbation, d'ailleurs c’est impossible. Ce genre d’esprit, les résidus et les diables pourris des forces anciennes peuvent néanmoins le voir, ainsi ils se font passer pour le Maître, ils vous guident et vous autorisent à faire telle ou telle chose, là c’est précisément dans le but de vous éliminer.

 

Question : Tous les disciples de Dafa de Taiwan et les jeunes disciples des écoles Minghui de Taiwan envoient leur salutation au Maître. (Le Maître : Merci) (Applaudissements) Tous les petits disciples des jardins d'enfants Minghui de Taiwan envoient leur salutation au Maître. Pendant la période de la rectification de la Loi, comment pouvons-nous mieux utiliser l'aspect éducatif pour valider Dafa ?

 

Le Maître : En fait, ce que vous faites, c'est valider Dafa. Les élèves des écoles Minghui deviennent de jeunes disciples et cela a un impact sur la société, sur les écoles et sur les milieux de l'éducation. Alors, que les choses soient faites plus en profondeur et à plus grande échelle, c'est en fait ce que j'espère que vous allez faire. (Le Maître sourit) (Applaudissements) Je dis que c'est ce que j'espère, mais pour être plus précis, c'est ce que toutes les vies espèrent. (Le Maître sourit) (Applaudissements)

 

Question : Dans une région, des personnes venant juste d'arriver de Chine ayant déclaré qu'elles étaient des pratiquants de Falun Gong, des compagnons de pratique les ont immédiatement aidés à demander l'asile. Faut-il prendre un peu de temps pour en apprendre plus sur eux avant de les aider à gagner/obtenir le statut de réfugié ?

 

Le Maître : Concernant ces questions, les élèves peuvent décider eux-mêmes ce qu'il faut faire selon les circonstances. Si la personne est un véritable disciple de Dafa, alors vous ne pouvez pas refuser de l'aider quand il a des difficultés. Posez-lui des questions sur la Loi et ce sera clair, n'est-ce pas ?

 

Question : Certains élèves agissent de manière extrême et cela a un mauvais effet sur Dafa.

 

Le Maître : Les êtres que les divinités respectent le moins sont ceux qui n'arrivent pas à se trouver eux-mêmes et qui manquent de pensée droite dans tout ce qu'ils font. Si quelqu'un n'arrive pas à se trouver lui-même, s'il ne dit pas ce qu'il pense, agit de manière extrême et si ce n'est pas son moi véritable qui contrôle, alors dites-moi, qui vais-je sauver ? Lequel est vous ? C’est justement à ce genre d’être que les divinités accordent le moins de respect. Même si ces personnes ont rejoint les rangs des disciples de Dafa, ils ne font en fait pas partie de Dafa. C'est vraiment triste. Ils n'ont pas de pensée droite.

 

Question : Des élèves ayant des capacités paranormales pensent que, lorsqu'ils envoient la pensée droite, les vies dans les autres dimensions devraient être sauvées et que c'est manquer un peu de compassion que de les éliminer...

 

Le Maître : Si la rectification de la loi n'existait pas ou si quand cela arrive il s'agissait simplement du maître d'un disciple guidant son disciple, alors vous ne pourriez pas vraiment dire qu'il est erroné pour ce disciple d'avoir cette compréhension, bien que le maître puisse penser que vous manquez de pensée droite. Avec n'importe quel maître, s'il avait un disciple comme ça, ce disciple serait renvoyé chez lui tôt ou tard, parce que si vous ne faites pas ce que votre maître vous dit de faire, quelle sorte de disciple êtes-vous ? Aujourd'hui, ce qui se passe est différent. La rectification de la loi se déploie et va bien au-delà de la cultivation personnelle d'un être. Lorsqu'un être interfère avec vous et avec Dafa, cet être doit être éliminé, ce n'est plus la question qu’en tant qu'individu, vous ayez ou non de la compassion ; il s'agit plutôt de la question que vous soyez ou non responsable envers Dafa.

 

Vous êtes un disciple de Dafa, alors ne pensez pas que le but de sauver les gens est simplement pour vous-même, pour cultiver jusqu'à la plénitude parfaite. Ce n'est pas cela. La responsabilité d'un disciple de Dafa est de valider la Loi. Ne voulez-vous même pas valider la Loi ? Lorsqu'on fait du tort à Dafa, êtes-vous indifférent ? Des disciples de Dafa en Chine continentale ont été tués par la persécution venant de ces choses – cela n'a-t-il rien à voir avec vous ? Vous avez tout obtenu de la Loi, alors que Dafa ne vous a rien demandé en retour. Mais puisque vous êtes un des disciples de Dafa, si Dafa était parti, pourriez-vous encore exister ? Sauvegarder Dafa, n'est-ce pas vous sauvegarder vous-même ? En fait, je pense que le problème que cet élève a va au-delà d'une simple confusion. Je n'ai pas fini de lire ce qui est sur cette feuille...

 

Question : ...inventé une série de choses qui implique de réciter Lunyu un certain nombre de fois et d'ajouter des mudras spécifiques, disant que cela a un effet puissant. (Le Maître : Voyez, n'ai-je pas dit que son problème allait au-delà d'une simple confusion ?) (Le public rit) Et il enseigne partout discrètement aux autres élèves.

 

Le Maître : C'est une interférence. Il est utilisé par les démons maintenant, seulement ce n'est pas encore très grave. Alors pour cet élève, son niveau est terriblement tombé et en comparaison avec les disciples de Dafa en train de valider la Loi avec droiture et dignité, il apparaît si misérable, (le Maître soupire) l'écart est très grand. En réalité, il ne peut pas interférer avec les autres élèves, car un grand nombre d'élèves peut voir qu'il a un problème, seule une petite minorité qui a de forts attachements va être affectée.

 

Question : Je pense que les forces anciennes ont arrangé pour nous des conjonctures critiques et veulent nous faire essuyer une défaite définitive, mais aussi longtemps que nous passons ces épreuves et surmontons ces difficultés, nous arriverons à abandonner nos attachements fondamentaux et ainsi faire mieux.

 

Le Maître : Oui, si vous n'êtes attachés à rien, les forces anciennes n'auront aucune prise et ne pourront rien vous faire.

 

Question : Quel est le rôle de Taiwan dans la période de rectification de la loi et que deviendra-t-elle après que la Loi ait rectifié le monde humain ?

 

Le Maître : La Loi rectifiant le monde humain est une affaire du futur. Quant au rôle de Taiwan, je peux seulement vous dire qu'alors qu'ils ont les mêmes ancêtres et appartiennent au même groupe ethnique, l'attitude envers Dafa des deux côtés du détroit est différente, il y a un contraste saisissant.

 

Question : Comment est-ce que les disciples de Dafa sauront précisément que c'est le jour où la période de la rectification de la loi s’achève ?

 

Le Maître : Ne soyez pas attaché. Quand ce jour viendra, l'histoire de cet ancien univers sera achevée et les disciples de Dafa auront atteint la plénitude parfaite. Cet instant où vous atteindrez la plénitude parfaite et où votre gong sera libéré, pour un être, ce sera juste la question d'une seconde à la suivante – et ce n'est même pas une seconde – d'un instant au suivant, et la ligne de séparation entre être humain et divin sera traversée. La cultivation d'un disciple de Dafa va depuis le microcosme jusqu’ à la surface, et c'est pourquoi la partie qui a été complètement cultivée dans le microcosme ne va rien faire quand le corps principal ne la contrôle pas, mais elle sait tout, car après tout elle a fini de cultiver. Il y a une partie de vous qui est dans le règne élevé jusqu’auquel vous avez cultivé et dans chaque règne en dessous, de là jusqu’en bas, vous connaîtrez l'état des choses dans tous les règnes dans lesquels vous êtes. Alors entre une seconde et la suivante, on passe instantanément d'être un humain à être une divinité. A cet instant-là, vous saurez toutes choses et à cet instant-là, vous deviendrez une divinité toute puissante, magnifique.

 

Question : La situation politique actuelle à Taiwan est-elle le dessein des forces anciennes ou est-elle causée par les attachements des disciples de Dafa ?

 

Le Maître : Il semble que nos élèves soient vraiment inquiets là-dessus. Les disciples de Dafa n'ont pas causé la situation, ces choses n'ont rien à voir avec nos disciples de Dafa. Elles sont toutes causées par les facteurs que les forces anciennes ont laissés derrière elles dans le passé. Mais à en juger par l’état actuel, il semble que le résidus des forces anciennes ne soit plus en mesure de parvenir à ses fin.

 

Question : Il y a un élève qui est allé à Pékin pour faire appel après que la perversité ait commencé sa persécution. Mais ensuite, il n'a plus voulu lire que Zhuan Falun et plus les nouveaux écrits. Nous avons partagé nos réflexions avec lui plusieurs fois, espérant qu'il puisse se sortir de cette compréhension déviée, mais rien n'a marché. Puis-je demander quelle sorte de « lourd marteau » nous devons utiliser pour le réveiller ? (Le Maître rit, le public rit)

 

Le Maître : Parlez-lui avec de bonnes intentions et voyez quels sont ses attachements. Il a un obstacle mental dû à un attachement et il a peur, voilà ce qui l'amène à cet état. Ce n'est que parce qu'il croit aux mensonges et à la propagande de la perversité. Mais il sait que la Loi est bonne, alors il est en conflit et il n'arrive pas à lâcher. S’il ne va vraiment pas, alors c'est son propre problème. Mais s'il y a encore un espoir de le sauver, alors vous devez l'aider.

 

Question : Récemment j'ai utilisé la forme de spectacles artistiques pour clarifier la vérité à la communauté et les résultats ont été excellents. Des groupes nous ont invités à faire des démonstrations d'exercices et à enseigner la pratique, un groupe était composé uniquement de patients atteints du cancer. J'aimerais vous demander comment nous devons traiter cela ? De plus, nous sommes en train de planifier l’organisation d’un spectacle à grande échelle. Pouvons-nous faire payer l'entrée ? Pouvons-nous réunir de l'argent pour d'autres groupes ?

 

Le Maître : Vous ne pouvez absolument pas réunir de l'argent pour d'autres groupes, vous ne devez pas faire ces choses qui n'ont aucun sens pour les disciples de Dafa. Pour les disciples de Dafa, valider la Loi, clarifier la vérité, sauver les êtres et nier la persécution est la priorité, rien ne doit interférer. Si vous faites des choses qui n'ont pas de lien avec Dafa, ce que vous obtiendrez ne compensera pas la perte.

 

Certaines personnes peuvent penser : « Si je leur procure de l'argent, ces personnes pourront être bonnes envers le Falun Gong. » Ça ne marche pas ainsi. J'ai enseigné la Loi depuis tellement d'années maintenant et je n'ai jamais pensé à utiliser des moyens financiers, une quelconque forme d'autorité ou l'influence personnelle pour que des gens obtiennent la Loi. Si la personne ne vient pas pour la Loi, alors ça ne va pas.

 

Question : Alors que les procès suivent leur cours, nos élèves peuvent-ils clarifier la vérité aux juges ? Cela compromettrait-il l'intégrité de la procédure judiciaire ?

 

Le Maître : Parler de la persécution ne devrait pas être un problème et ce serait bien pour les élèves qui ne font pas partie des procès de clarifier la vérité. Dans le monde humain, les gens se sont enfermés eux-mêmes avec un tas de restrictions, mais si vous faites les choses avec sagesse, vous ne ferez pas quelque chose de mauvais et il ne devrait pas y avoir de problème.

 

Question : Une coordinatrice a clarifié la vérité dans un point touristique particulier à Hong Kong, elle est arrivée à rectifier cet endroit tellement bien, c'est vraiment admirable. Des élèves pensent à elle comme à une divinité. Des élèves ont dit qu'aller là-bas pour clarifier la vérité pendant une semaine, c'est mieux que de cultiver à Taiwan pendant une année entière. (Le public rit) (Le Maître : Ça c'est extrême.) Parce que beaucoup d'élèves vont là-bas par admiration...

 

Le Maître : Mes élèves, souvenez-vous de ceci : une élève a bien fait, mais elle est encore dans la cultivation. Alors si nous agissons ainsi, cela ne va-t-il pas amener cette élève à former de nouveaux attachements ? Et cela ne va-t-il pas faire naître chez elle l'autosatisfaction ? Alors je pense que vous devez toujours être attentifs. Oui, quand un élève a bien cultivé dans un certain aspect, nous devrions apprendre de lui. Mais l'élève est encore en train de cultiver et pratiquer et a encore des attachements humains qui n'ont pas encore été enlevés, alors vous devez toujours utiliser la Loi comme critère.

 

Question : ...récemment cette dame a insisté pour changer la façon d'envoyer la pensée droite. Elle a modifié l'ordre des parties de cinq minutes, transformant les cinq premières minutes pour éliminer toutes les mauvaises pensées dans son propre esprit en éliminer les mains noires. Et elle a imposé sa formule aux autres élèves.

 

Le Maître : Vous voyez, nous y sommes. (Le public rit) Cela lui a fait former des attachements – vous voyez ce qui arrive maintenant ? Vous l'avez poussée à faire les choses de sa propre façon. Voilà pourquoi je vous dis de beaucoup étudier la Loi et d'utiliser la Loi comme critère. Chaque fois qu'une personne cultive bien sous un certain aspect, c'est parce qu'elle a bien cultivé dans la Loi, pas parce qu'elle est meilleure que la Loi. Alors si vous suivez l'exemple de quelqu'un au lieu d'apprendre la Loi... avant que cette personne ait achevé sa cultivation, elle a encore des failles et lorsqu'elle est bonne sous un certain aspect, cela ne signifie pas qu'elle soit bonne sous tous les aspects. Maintenant que cela s'est réellement passé, vous avez suscité l'attachement de cette élève. Soyez attentifs avec ce genre de choses.

 

Question : Maître, pourriez-vous parler s'il vous plaît de comment transmettre la nature de l'univers Zhen-Shan-Ren à différents peuples en utilisant les médias avec subtilité et sagesse ? A quoi ressemblent les êtres dans le paradis taoïste ?

 

Le Maître : De quoi parlez-vous ? (Le public rit) « ...transmettre à différents peuples... en utilisant les médias avec subtilité et sagesse ? » Pourquoi cela résonne-t-il pour moi comme quelque chose qu'un disciple de Dafa ne devrait pas dire ? Peut-être que c'est un nouvel élève. Il n'y a pas d’astuce. Les disciples de Dafa agissent tous selon la Loi ; ils ont de la compassion pour les êtres et font connaître aux êtres ce qui est merveilleux. Ils font cela en se basant sur ce qui sied à leurs propres conditions et sur leur propre désir de faire ainsi.

 

A quoi ressemble le Monde taoïste ? Le système taoïste, comme je l'ai déjà dit, le système taoïste n'avait pas de Monde par le passé. Les Taoïstes cultivent dans l’isolement, en solitaires, et même au ciel ils restent dans des grottes. Et les Taos au ciel errent aussi, ce n’est que dans un petit nombre de cas qu’ils ont des temples taoïstes. Récemment, avec l'apparition de la religion taoïste, certaines disputes entre bouddhistes et taoïstes ont eu lieu. Voilà pourquoi la religion taoïste a été fondée et la religion taoïste a également commencé à avoir des Bouddhas et des Bodhisattvas. Toutes ces choses ont été résolues.

 

Question : Si un mari et une femme sont tous deux disciples de Dafa, qu'ils ont des conflits et des problèmes qu'ils n'arrivent pas à résoudre, peuvent-ils divorcer ? (Le public rit) Cela a-t-il quelque chose à voir avec la cultivation ?

 

Le Maître : En fait, je dirais que vous avez des lacunes dans votre cultivation, même si des élèves pourraient dire que vous faites bien. N'êtes-vous pas trop attachés à ces choses des gens ordinaires ? Si chacun de vous pouvait abandonner l'ego et bien cultiver, sans avoir un sens d’ego aussi fort, alors ne pourriez-vous pas bien traiter ces choses, étant donné que le mari et la femme sont tous deux des disciples de Dafa ?

 

Concernant le divorce, je vous ai dit de vous conformer à la société humaine ordinaire au maximum ; aujourd'hui, que ce soit divorcer ou se marier, je ne vais rien dire. Je parle des choses en termes de principes de la Loi. Mais je vais vous dire, ces choses ne seront pas autorisées dans le futur. C'est le résultat de l'état actuel de la société moderne. Je ne peux pas vous forcer à faire les choses d'une certaine façon, mais les vies dans le futur ne seront pas autorisées à faire cela, ni ne le voudront.

 

Alors parlons un peu des êtres humains. Les gens d'aujourd'hui considèrent les sentiments comme vraiment importants, mais les sentiments sont la chose sur laquelle on peut le moins compter. « Quand tu es gentil avec moi, je suis content, et quand tu n'es plus gentil avec moi, le sentiment disparaît. » Alors est-ce fiable ? Peut-on utiliser les liens sentimentaux pour maintenir un mariage ? Chez les êtres humains, il n'y a pas seulement une obligation morale d’impliquée, mais aussi entre mari et femme, vous êtes redevables l'un envers l'autre. Alors s’agissant de la femme, lorsqu'elle a remis toute sa vie entre vos mains, l'homme doit réaliser : « Cette femme m'a confié sa vie entière. Je dois être responsable envers elle. » Les dettes de reconnaissance entre un mari et sa femme sont quelque chose que les gens ne comprennent pas ou auquel ils n’accordent pas de valeur aujourd'hui. Maintenant, l'état de la société n'est pas comme ça, alors je ne l'exige pas. En tant que disciples de Dafa, vous devez bien vous comporter et essayer de votre mieux d'éviter une telle chose.

 

Bien sûr, je viens de parler seulement de l'homme. Je dois parler de la femme maintenant. (Le public rit) Bien, je vais y aller doucement. (Le public rit) En tant que femmes, de votre côté, vous devez être compréhensives envers votre mari. Femmes : vous voulez toutes que votre homme, votre mari, soit fort, droit et digne, un gars viril, mais dans vos actions, vous le rabaissez toujours, vous le contrôlez très étroitement, tellement qu'il ressemble à une femme. (Le public rit) Alors comment pourrait-il être viril ? Lorsque la société entière est dans cet état, réfléchissez, les hommes de la société sont tous devenus des hommes-femmes, (le public rit) et toutes les femmes sont devenues des femmes-hommes, (le public rit) – c'est l'inversion du yin et du yang. Bien sûr, la société est ainsi et je ne vais pas insister pour que vous soyez d'une certaine façon. Nous avons des élèves féminins qui ont vraiment du talent et il y a des personnes qui sont vraiment extraordinaires, (le Maître sourit) et elles surpassent parfois les hommes en terme d'aptitudes. Mais en même temps, souvent dans de nombreux moments vous devez vraiment prendre soin de votre homme. En tant que pratiquantes, vous devez être une bonne personne où que vous soyez et vous devez prendre soin des autres – alors à la maison, pourquoi ne pouvez-vous pas prendre soin de votre propre mari et être compréhensives envers lui ? Ne sommes-nous pas en train de laisser les meilleures choses pour l'humanité future ? Si vous êtes tous les deux des pratiquants, tu prends soin de moi, je prends soin de toi et donc comment est-il encore possible de parler de divorce ? C'est indestructible. (Le public rit, le Maître soupire)

 

Question : J'aimerais vous demander de parler de comment clarifier la vérité aux hommes d'affaires.

 

Le Maître : Les êtres humains sont attachés à leurs intérêts. Les gens ordinaires placent leurs intérêts au-dessus de toute autre chose, l'être humain est ainsi. Lorsque vous leur parlez de la vérité, ils vont comprendre : « Oh, vous êtes de bonnes personnes et vous êtes persécutés. Mais je dois quand même faire de l'argent. » Que différents pays continuent à investir de l'argent là-bas en ce moment où le Falun Gong est persécuté, cela a donné à la perversité la capacité et les fonds pour persécuter le Falun Gong, cela a rendu ces pays qui ont investi de l'argent dépendants de ce marché, alors ils n'osent pas dénoncer ou exprimer leur opinion vis-à-vis de la persécution. C'est ainsi que sont les êtres humains, à moins qu'ils ne s'engagent dans la cultivation et pratique, sinon nous ne pouvons que leur expliquer jusqu'à ce point. En ce qui concerne les hommes d'affaires, laissez-les faire.

 

Question : J'aimerais demander au Maître, Sakyamuni a propagé et s'est éveillé à « Préceptes, Recueillement, Sagesse », alors en nous assimilant à la Loi, nous devons aussi prouver notre propre principe qui s'assimile à la Loi et nous y éveiller dans Dafa, est-ce correct ?

 

Le Maître : Oui, mais je n'ai pas fini de vous résumer les choses auxquelles vous devez vous éveiller et que vous devez prouver, alors vous ne savez pas encore ce qu'elles sont – vous ne le saurez pas avant d'être éveillé, parce que nos méthodes de cultivation sont différentes. N'allez pas créer quelque excentricité. Si demain vous le faites et inventez de nouveaux termes, si vous déclarez : « C'est cela que je cultive. », alors vous aurez dévié.

 

Question : Les disciples de Dafa d'Australie, du Japon, de Malaisie, (le Maître : Je pense que je vais lire cela.) Australie, Japon, Malaisie, Indonésie, Singapour, Macao, Corée, Taiwan, Nouvelle Zélande, les disciples de Dafa illégalement détenus dans le camp de travail forcé pour femmes de Pékin, Liuzhou de la province du Guangxi, Meizhou dans la province du Guangdong, Shenzhen, Yangzhou dans la province de Jiangsu, Sydney, les écoles Minghui du Japon, Ningbo dans la province de Zhejiang, Zhuhai, Hangzhou, Qingdao dans la province de Shandong, Haiyang, Shanghai, Yanbian, Wuhan, Shanxi, la ville de Jilin dans la province de Jilin, Shuangcheng dans la province du Heilongjiang, Weihai, Fanyu dans la province de Guangzhou, Xi’an, Pékin et Jiangmen dans la province du Guangdong envoient leurs plus hautes considérations à notre vénérable et très estimé Maître.

 

Le Maître : Merci à tous. (Applaudissements) Je sais. Spécialement pour les élèves en Chine continentale, je sais ce qu'ils ressentent, Je sais que le Maître leur manque et en fait je ressens la même chose vis-à-vis d'eux. La perversité va de toute façon être éliminée ; les nuages noirs ne peuvent pas éclipser le ciel.

 

Question : Lorsque j'ai appelé à Pékin pour clarifier la vérité, un compagnon de pratique a répondu au téléphone. Je lui ai dit : « Les disciples de Dafa dans le monde entier pensent à vous. Croyez fermement dans le Maître et dans Dafa. C'est difficile à supporter, mais vous pouvez le supporter. C'est difficile à faire, mais vous pouvez le faire. » Le pratiquant m'a demandé de transmettre ses salutations au Maître quand je vous verrai. Vous manquez à tous.

 

Le Maître : Je vous remercie tous. (Applaudissements)

 

Question : J'aimerais transmettre les salutations au Maître de la part des officiers de la sécurité publique de la province du Guangdong. Actuellement, ils sont (le Maître : je vais sauter ici la partie qui dit leur nombre), ils voient la persécution pour ce qu'elle est.

 

Le Maître : La situation de la clarification de la vérité et du salut des êtres change plus rapidement pour les disciples de Dafa de Chine continentale qu'internationalement et c'est la raison pour laquelle il y a, après tout, un grand nombre de disciples de Dafa là-bas ; presque 100 millions de disciples de Dafa exercent une immense influence en niant la persécution. Clarifier la vérité dans le monde entier et sauver les êtres en-dehors de Chine continentale a aidé partout les gens à devenir conscients de la vérité pour qu'ils condamnent la persécution, cela a nettoyé la perversité. C'est le résultat de la rectification de la loi et des efforts concertés des disciples de Dafa dans le monde entier. Mais pour que la persécution en Chine continentale cesse avant que la rectification de la loi n'arrive, les disciples de Dafa de Chine continentale doivent encore jouer le rôle principal. Concernant la persécution actuelle, beaucoup de gens du peuple en Chine sont ennuyés de cela, et pas seulement le peuple, les plus hautes couches de la société aussi et même les échelons supérieurs du gouvernement, de nombreuses personnes se sont avancées pour parler directement des faits de la persécution contre le Falun Gong. Bientôt le peuple entier va se lever et condamner cette persécution.

 

Question : Dans les écrits récents, vous avez mentionné que de plus grandes responsabilités nous attendront dans le futur. Cela fait-il référence à notre descente dans le monde humain après la plénitude parfaite pour sauver nos êtres ?

 

Le Maître : Ce que vous êtes en train de faire maintenant, c'est de sauver les êtres. Vous ne pouvez pas aller là-haut et ensuite revenir. (Le public rit) Qui aura envie de revenir ? Vous êtes ici et pensez que cet endroit est plutôt bien, mais c'est parce que vos yeux n'arrivent pas à voir la réalité des choses ici. Une fois que vous arriverez là-haut et que vous jetterez un coup d'oeil en bas, vous trouverez qu'ici c'est tout simplement dégoûtant dans ce monde humain et vous ne voudrez pas revenir, même si on vous le demandait. C'est pourquoi je dis que les êtres qui osent venir ici et obtiennent la Loi sont tous dignes d'être chéris. Mais la persécution par les forces anciennes a fait que des êtres ont péché contre Dafa et les actions des êtres humains au cours de cette persécution ont vraiment ruiné beaucoup de gens, ruiné un grand nombre de vies.

 

Question : Comment les disciples de Dafa handicapés font-ils pour envoyer la pensée droite ? Je pose la question parce que ma main droite est estropiée.

 

Le Maître : Alors vous pouvez utiliser votre main gauche. Cela n'a pas d'importance, car ça va aussi de n'utiliser aucun geste de la main quand vous envoyez la pensée droite. Je vous demande d'utiliser les gestes de la main pour vous aider à mieux sentir que vous envoyez la pensée droite, pour vous donner une meilleure maîtrise, c'est tout.

 

Question : A Taiwan, comment pouvons-nous davantage encourager les compagnons de pratique à changer d’être passif à devenir actif pour valider la Loi, chérir ce dernier moment de la rectification de la loi ?

 

Le Maître : Maintenant, concernant cela, en fait, je suis très peu inquiet pour les élèves de Taiwan. Du fait de l'attitude du gouvernement envers Dafa là-bas, cela ne m'inquiète pas beaucoup. Parce que la Loi est là, les élèves ont très bien fait. Parfois je ressens que ce qu'ils sont en train de faire est semblable à ce qui se passait quand j'étais en Chine. (Applaudissements) En ce qui concerne un petit nombre de personnes ne faisant pas bien dans certaines régions, c'est la manifestation du processus d'un élève acquérant une meilleure compréhension et le processus d'un nouvel élève en train de mûrir, tout cela va peu à peu s'améliorer. Les perturbations qu'ils rencontrent dans leur cultivation et pratique personnelle ne sont pas les mêmes que la persécution en Chine continentale, mais il va bien sûr y avoir souvent des épreuves individuelles. Alors en tant que pratiquants, vous devez comprendre cela correctement. Vous ne devez pas avoir peur des épreuves. Seriez-vous en train de cultiver si vous passiez toute la journée dans un confort total et dans le bonheur ?

 

Question : Lorsque nous étudions la Loi avec les élèves chinois, nous lisons un paragraphe en chinois puis un paragraphe en japonais. Des élèves chinois pensent que c'est trop lent d'étudier la Loi de cette façon, que ce n'est pas aussi efficace que lire collectivement.

 

Le Maître : Je pense que les deux façons sont correctes, ça va si les élèves parlant japonais lisent ensemble et les élèves chinois lisent ensemble. Ce qui est le plus simple pour vous. Il n'y a pas de règle absolue. Faites simplement ce qui vous aide à vous améliorer.

 

Question : Je suis très jeune. Quand je vois des attachements chez des pratiquants plus âgés que moi, je n'ose pas le leur mentionner. Est-ce un attachement de peur ?

 

Le Maître : N'ayez pas peur. Lorsque vous voyez quelque chose d’erroné, vous pouvez en parler. Même les très jeunes disciples peuvent parler de ce qu'ils voient.

 

Question : Je connais un élève qui a fait une énorme erreur il y a plusieurs années qui a eu un impact négatif sur Dafa. Actuellement il est dans une situation très difficile. Dois-je l'aider ?

 

Le Maître : Si la personne a mal agi et a arrêté de pratiquer, alors vous ne pouvez pas l'appeler un élève. Actuellement, vous êtes tous occupés à clarifier la vérité, alors vous pouvez juger par vous-mêmes si cela vaut la peine de passer beaucoup de temps à l'aider. Que la personne puisse être sauvée ou non, si vous le faites, il faut aussi voir le gain et la perte selon votre capacité actuelle, c'est à vous de voir.

 

Question : Taiwan est l'endroit où les journaux en langue chinoise sont le plus lus en-dehors de Chine continentale. Maître vénérable, pourriez-vous s'il vous plaît nous dire les perspectives de publier un quotidien à Taiwan.

 

Le Maître : Je vais encore dire la même chose : décidez vous-mêmes selon les conditions et compétences des élèves. Ne demandez pas au Maître d'affirmer quelque chose. Une fois que le Maître dit quelque chose, vous allez dire : « Le Maître l'a dit. » sans vous soucier que ce soit ou non faisable, qu’il y ait des difficultés et que les conditions soient mûres, vous ne vous en préoccuperez pas et insisterez pour le faire. Voilà pourquoi je dis que vous devez planifier les choses selon les circonstances qui vous sont propres.

 

Question : Comment devons-nous comprendre : « Epousseter les poussières accumulées, voir ce qu'on est » ?

 

Le Maître : « Epousseter les poussières accumulées »... depuis les profondeurs du temps dans l'univers jusqu'au moment présent, un temps illimité a passé. Il y a toujours des corps célestes en désintégration, exactement comme dans le métabolisme. Ils se désintègrent et ensuite se re-forment, ils se forment et ensuite se désintègrent de nouveau. A cause de cela, la science de l'humanité croit en fait que c’est une grande explosion qui a créé l'univers. La poussière de l'univers est tombée vers le bas et de mauvais éléments sont continuellement en train de descendre. Du haut jusqu'en bas, aucun niveau n'est aussi pur qu'il l'était alors. Les Trois Mondes, en particulier, deviennent de pire en pire ; ils ont été recouverts de poussière pendant tellement de temps et la poussière devient de plus en plus épaisse. Lorsque la lune a été lancée à l'époque, elle n'était pas aussi grosse qu'aujourd'hui ; actuellement, l'épaisseur de sa couche superficielle a grossi de plusieurs dizaines de kilomètres. Alors pour « Epousseter les poussières accumulées, voir ce qu'on est », les êtres ont été couverts par des facteurs extérieurs et beaucoup de mauvais éléments ont rendu les êtres eux-mêmes impurs, l'humanité en particulier a été contrôlée par une perversité extérieure pendant la persécution de Dafa. Alors après que ces choses auront été nettoyées, nous aurons un autre regard et verrons comment sont les êtres. Voilà ce que cela signifie. (Applaudissements)

 

Question : La planification et coordination globales sont deux aspects d'un problème. Pourquoi est-ce qu'on parle de la coordination mais pas de la planification ?

 

Le Maître : Vous devez simplement vous réunir et discuter de comment faire les choses. La rectification de la loi a sa propre progression. En fait, ce que vous êtes en train de faire, c'est simplement les trois choses ; les prémisses ont été établies. Les trois choses étant le point central, vous arrivez à comprendre comment bien les faire et en même temps, vous vous cultivez bien et sauvez les êtres – la partie la plus difficile est de sauver les êtres. Bien faire les choses est en fait une question de coordination. Quand je parle de coordination, je parle de bien coopérer. Valider la Loi est aussi la cultivation et la pratique, si vous regardez tous en vous-mêmes, vous arriverez à bien coopérer. Dafa c'est la cultivation et la pratique, et il n'y a rien d'autre. Les disciples de Dafa agissent pour clarifier la vérité pour d'une part sauver les êtres et d'autre part restreindre la persécution, exposer la persécution et s'y opposer. Nous n'avons pas d'autre objectif. Alors pour les activités que les disciples de Dafa organisent et pour la clarification de la vérité à travers la forme des médias, la façon dont vous vous réunissez pour planifier les choses concerne l'action personnelle des élèves.

 

Question : Les facteurs en-dehors de l'univers sont-ils la même chose que l'eau dormante sans vie ?

 

Le Maître : L'eau sans vie dont j'ai parlé est seulement une forme à un certain niveau de l'univers. L'univers est tellement complexe qu'il ne peut pas être décrit avec le langage humain. A un certain point, il n'y a même plus d'eau, ce n'est plus de l'eau. L'univers est incroyablement immense et dans chaque immense règne il y a une raison fondamentale derrière la création de cet univers, mais aucune d'elle n'est la raison la plus fondamentale. Mais pour les êtres dans un règne donné, ils pensent que tout ce qu'ils voient, c'est la raison fondamentale. C'est un phénomène très courant.

 

Question : Les responsables dans l'association de Dafa peuvent-ils se placer au-dessus des élèves ? Les élèves n'arrivent pas à faire des critiques et le principal responsable forme des factions et des cliques.

 

Le Maître : Je pense que si un responsable a vraiment ce problème, alors il doit vraiment y faire attention. Pourquoi les élèves pensent-ils à vous, un responsable, de cette façon ? Peut-être que c'est le cas, que nous avons beaucoup de problèmes ? Vous devriez vraiment y réfléchir maintenant. Responsables, et bien en fait, quand je dis responsables, c'est seulement une appellation. Pourquoi sont-ils responsables ? Pouvez-vous être responsable pour Dafa ? Pouvez-vous vraiment faire cela ? En fait, vous servez juste de lien, des gens au service des autres, vous n'avez ni pouvoir ni autorité. Coordonnez bien chacun et c'est la meilleure façon pour servir le Maître au niveau humain superficiel.

 

Il ne semble pas approprié de dire que les responsables s’entourent d’hommes à eux pour former une faction. Tous les responsables ne sont-ils pas en fait en train de s'occuper de tous les élèves ? Peut-être que parfois ils semblent plus proches de ceux qui les entourent et c'est susceptible de donner cette impression aux autres élèves. Si certains élèves ont des problèmes avec le responsable et font connaître les défauts du responsable parmi quelques élèves, alors le problème n'implique pas seulement le responsable. Vous cultivez et pratiquez, alors pourquoi ne regardez-vous pas à l'intérieur ? Vous attisez l'antagonisme envers le responsable parmi les élèves, vous menez un groupe de personnes à s’opposer au responsable, c'est être irresponsable aussi bien envers vous-mêmes qu'envers Dafa. Je regarde des deux côtés.

 

Alors pour le responsable, vous devez bien faire ; et pour les élèves, vous ne devez pas toujours braquer les yeux sur le responsable. Vous êtes un disciple de Dafa et chacun est en train de cultiver et pratiquer, mais qu'êtes-vous en train de faire ? Etes-vous uniquement en train d'aider le responsable à cultiver ? Ne vous cultivez-vous pas vous-mêmes ? Le problème n'est-il pas là ? Mais en tant que responsable, avez-vous vraiment un problème grave ? Si vous n'arrivez pas à aider le Maître à bien mener les élèves dans votre région, alors n'avez-vous pas de problèmes vous-mêmes ? Savez-vous ce que je pense ? Je ne peux pas laisser derrière un seul disciple de Dafa, chacun est de ma famille, alors comment pouvez-vous traiter les membres de ma famille de façon différente ? En tant que responsables, sur le travail de Dafa je vous soutiens assurément, ce n’est qu’en guidant bien les élèves dans votre région, que c’est un grand mérite. Il y a un dicton parmi les gens ordinaires : « Si on a des doutes sur quelqu'un, ne l'utilisons pas ; si on utilise quelqu'un, n'ayons pas de doute sur lui. » C'est ce que les gens ordinaires disent. Dafa est en train de vous créer et de vous forger, mais en tant que disciples de Dafa, vous devez enlever tous vos attachements, y compris l'attachement à être un responsable ou un chef. Vous êtes tous des pratiquants. C'est seulement que vous êtes quelqu'un qui donne plus pour les autres. Alors responsables, ce sont mes exigences envers vous en tant que votre Maître.

 

Faire le travail de Dafa, c'est aussi cultiver et pratiquer, aucune des méthodes de travail dans la société ordinaire n’a à voir avec un responsable dans Dafa. C'est-à-dire que cette forme et cette manière de travailler n'existaient pas auparavant, où quelqu'un a en même temps des responsabilités et est un pratiquant ordinaire. Vous découvrez votre propre chemin et chaque responsable dans Dafa se forge lui-même. Au début, peut-être qu'il n'a pas très bien fait, mais peu à peu il devrait mûrir. Au cours de ce processus, il va sûrement avoir des lacunes et se tromper, c'est le processus de se forger. C'est ainsi que je le vois en tant que Maître. Je ne peux pas le remplacer par quelqu'un d'autre avant qu'il se soit forgé jusqu'à la maturité et commencer à forger la nouvelle personne à partir de zéro, parce que dans ce processus-là, il y aurait encore beaucoup d'erreurs et les élèves se plaindraient beaucoup, cela pourrait même porter atteinte à l'état général de Dafa et perturber la validation de la Loi des disciples de Dafa comme un seul corps.

 

Lorsqu'un responsable a un problème, les élèves doivent le lui souligner et même le faire en termes sérieux. Pour les élèves, vous devez considérer Dafa d’abord, au lieu de toujours faire passer votre propre opinion en premier et de critiquer les autres. Si un responsable de l'association de Dafa ayant lui-même l’esprit restreint ne laisse pas les élèves faire quelque chose, alors il a vraiment un sérieux problème, car cela revient à interférer avec les disciples de Dafa avançant sur leur propre chemin de validation de la Loi. Si la personne est vraiment ainsi, alors nous devons réfléchir si la personne est adéquate ; s'il continue ainsi, là on ne peut plus le permettre. Mais s'il en est autrement, ou si certains élèves ne font réellement pas bien et qu'ils ne veulent pas écouter les conseils du responsable, qu’ils inversent la situation et déclarent qu'il est en train d'interférer avec la validation de la Loi des élèves, là ça ne va pas. Dans ce scénario, pourquoi les disciples de Dafa ne peuvent-ils pas considérer les choses du point de vue de Dafa ? Je veux que chacun soit forgé jusqu'à la maturité.

 

Si l'on regarde sous un autre angle, les conflits que vous avez sont en fait des épreuves que vous devez passer dans le processus d'élévation. Vous êtes tous en train de vous élever et chacun doit regarder en lui-même. Du côté des responsables, lorsque ces problèmes surgissent, on ne peut pas dire que vous n'êtes pas responsables – vous devez en porter la responsabilité. Lorsque vous n'avez pas bien fait pour mener un grand groupe d'élèves, la responsabilité est majeure et vous devez le réaliser. En tant que votre Maître, je ne peux pas laisser derrière un seul disciple et je vous dis qu'en tant que responsables, vous ne pouvez pas laisser derrière un seul de mes disciples. (Applaudissements) Quand un élève est en bon terme avec vous, vous faites des choses avec lui et quand quelqu'un ne vous écoute pas, vous l'excluez ? Vous ne pouvez pas faire ainsi et en tant que votre Maître, je ne veux pas de ce genre de responsable. Vous devez coordonner d'une manière qui permette aux gens de travailler ensemble, vous devez vous élever continuellement selon la Loi et former un environnement droit, afin que les disciples de Dafa puissent bien faire les choses de validation de la Loi, comme clarifier la vérité, sauver les êtres et restreindre la persécution.

 

Question : Au cours des quatre dernières années, certains élèves de Falun Gong en Chine continentale ont dépensé beaucoup d'argent pour aller travailler en Corée du Sud. Leur statut d'immigration est illégal et leur revenu mensuel est de sept à dix mille Yuan. Ils n'arrivent pas à reconnaître la responsabilité qu'un disciple de Dafa a pendant la période de rectification de la loi, ils sont juste venus là pour gagner de l'argent et l'envoyer à la maison. Ils disent même que c'est arrangé par le Maître. J'aimerais demander comment est-ce que nous pouvons convaincre ces élèves de retourner en Chine pour valider la Loi ?

 

Le Maître : Lorsqu’un disciple de Dafa voit que la situation en Chine est sérieuse, que davantage de disciples de Dafa ont été persécutés et que beaucoup d'autres gens ont été empoisonnés, si un disciple de Dafa ne fait pas les choses qu'un disciple de Dafa doit faire, est-il alors encore un disciple de Dafa ? Pas de problème de quitter la Chine pour faire des choses pour Dafa, mais si quelqu'un ne fait pas les choses de Dafa, comment pourrait-il encore être digne d'être un disciple de Dafa ? Qu'on soit à l'intérieur ou à l'extérieur de Chine continentale, on doit toujours être un disciple de Dafa. Une fois qu’on est comme les gens ordinaires, on est alors des gens ordinaires. Alors pour ces élèves, vous devez leur expliquer clairement que s'ils veulent rester là-bas, ils doivent faire ce qu'un disciple de Dafa doit faire.

 

Question : Récemment, les différences d'opinion et les incompréhensions parmi les compagnons de pratique ont été plutôt grandes. J'aimerais demander au Maître, est-ce parce que plus nous avançons dans les dernières étapes de la cultivation et pratique, plus les différences de niveau parmi les pratiquants sont grandes ? Ou bien est-ce que c'est l'interférence des forces anciennes ?

 

Le Maître : Il est vrai que les différences de niveau entre les élèves s'agrandissent, mais l'interférence des forces anciennes n'a jamais disparu non plus. Alors chaque fois qu'il y a des facteurs personnels dans l'opinion d'un élève, ils vont être exploités. Ce phénomène n'arrive plus autant maintenant. En fait, j'ai parlé à maintes reprises de ce genre de choses. Les élèves en train de se cultiver sont une entité collective et toutes les sortes de pensées qui n'ont pas encore été enlevées vont se manifester. Si vous ne voulez pas regarder à l'intérieur et vous cultiver, alors une situation compliquée va prendre forme. Donc quand ces problèmes surgissent dans certaines régions, c'est sûr qu'il y a un problème avec l'étude de la Loi dans cette région. Tous ceux qui sont impliqués sont responsables et n'ont pas bien cultivé ou en tout cas sur cette question.

 

Question : En quoi sommes-nous différents d'une religion ?

 

Le Maître : Dafa est sans formalisme ! Le chemin que je vous fais prendre aujourd'hui est le plus pur et le plus droit. Nous avons mis de côté tout ce qui est formel et nous considérons seulement le cœur de l’homme. La cultivation et pratique est la pierre angulaire de l'élévation d'un être, tandis que toute forme extérieure va engendrer des attachements. Regardez combien il y a aujourd'hui de personnes religieuses qui ne préservent pas les bouddhas, les taos et les divinités, mais plutôt les formes de la religion. Ce en quoi ils croient, ce ne sont pas les divinités, mais la forme de la religion et la cause de l'édification des religions – il y a un monde de différences. Croire dans les divinités et croire dans les religions – l'un est en haut au Ciel et l'autre en bas sur Terre. Les religions suscitent l'attachement des gens à ces formes mêmes, elles ont gravement affecté la croyance droite du peuple dans les divinités. Dans la forme, il y a des facteurs qui affectent l'élévation d'un pratiquant.

 

Question : Parfois, quand je rencontre des épreuves, je ne sais pas si c'est le résultat de mon propre karma ou des arrangements des forces anciennes.

 

Le Maître : Peu importe si ce sont les arrangements des forces anciennes ou du karma, nous devrions d'abord nous examiner nous-mêmes. Je vous demande de vous nettoyer d'abord avant même d'envoyer la pensée droite. Regardez-vous d'abord et si vous découvrez que vous avez un problème, occupez-vous en. Ainsi, les forces anciennes ne pourront rien faire ; si elles n'arrivent rien à trouver à retenir contre vous, elles vont naturellement se retirer. Bien sûr, à l'heure actuelle, même si les forces anciennes veulent se retirer, ça ne marche pas – on doit les éliminer complètement. Après vous être purifiés, quand vous envoyez la pensée droite, éliminez-les. (Applaudissements)

 

Question : Après avoir lu « Troupe de tambourins de ceinture » dans Hongyin II, j'ai eu la compréhension que la formation de tambourin de ceinture a l'effet d'éliminer la perversité et de rectifier la loi.

 

Le Maître : Oui, les sons de nos percussions portent en eux Zhen-Shan-Ren et dans ces sons, les pouvoirs des disciples de Dafa se manifestent.

 

Question : Les jeunes disciples de Taiwan ont formé un groupe de percussion de style occidental. Je pense qu'ils devraient former une troupe de tambourin de ceinture. (Le public rit)

 

Le Maître : Ne laissez pas les formes vous limiter. Tout ce que font les disciples de Dafa validant la Loi a de la puissance. En fait, la troupe de tambourin de ceinture était juste une idée que les élèves de New York ont eue à l’époque. Nous participons souvent aux défilés des communautés ordinaires et nous voulons montrer aux gens du monde le côté de la vie humaine d'un disciple de Dafa. Chaque fois qu'ils font un défilé, ils ont des costumes de la Dynastie Tang, des fées célestes etc., alors ils se sont demandé : « Pouvons-nous sortir avec autre chose ? » C'est ainsi que l'idée d'une troupe de tambourins de ceinture est venue. Nous pouvons utiliser des formes variées, alors si vous avez une idée et pensez que c'est faisable, ça va aussi.

 

Question : Peu importe les circonstances, nous allons tous être inébranlables dans Dafa et allons toujours suivre le pas du Maître, pour accomplir notre mission de validation de la Loi.

 

Le Maître : Oui, en tant que disciples de Dafa, vous tous ici pouvez avoir cette pensée et c'est pourquoi il y a eu d'immenses changements dans la situation de la validation de la Loi dans ce monde, voilà pourquoi aujourd'hui la perversité peut diminuer et c'est pourquoi nous pouvons sauver les êtres. (Applaudissements)

 

Question : J'ai l'impression que certains élèves en Australie ne suivent pas la Loi, mais suivent les gens et vont simplement avec la foule, ils perturbent la rectification de la loi et notre effort pour sauver les gens de ce monde. Et puis il y a des élèves qui aiment monopoliser le travail et lorsque ce travail ne prend pas forme, ils ne vont pas le dire ouvertement. Ils ne discutent de rien avec qui que ce soit et ne font pas les choses de façon transparente. D'autres personnes pensent qu'ils font des choses grandes et extraordinaires, alors qu'en fait ils n'ont rien accompli de substantiel et ils ne vont rien dire, ils ne vont dire à personne qu'ils ont perdu un temps précieux. Tandis qu'ils excluent les élèves qui font le réel travail.

 

Le Maître : Je connais la situation de l'Australie. Le coeur humain ordinaire de certains élèves est très lourd. Le Maître est en train de regarder quand vous arriverez tous à sortir de l'ego.

 

Question : Si une organisation de personne ordinaire ne nous laisse pas participer à un défilé sous le nom de Dafa, pouvons-nous utiliser un autre nom ou devons-nous simplement ne pas participer du tout ?

 

Le Maître : Si c'est le cas, bien sûr que nous ne pouvons pas participer. Est-ce que les disciples de Dafa les accompagnent seulement pour leur faire plaisir ? Les disciples de Dafa sont venus pour sauver les êtres, alors c'est pour montrer Dafa aux gens de ce monde et leur faire savoir que Dafa est ici. S'ils ne nous laissent pas faire cela, alors bien sûr que nous n'allons pas participer. Mais ne pas participer n'est pas une solution – pourquoi ne nous laissent-ils pas ? Vous devriez aller leur parler et vous pouvez leur clarifier la vérité. S'ils ont un motif politique sous-jacent, alors nous pouvons aussi le résoudre à travers des moyens légaux ; peu importe combien de temps cela prend, cela doit être résolu à un niveau fondamental.

 

Question : Concernant les médias gérés par les disciples de Dafa, dans la plupart des régions asiatiques ils ne se sont pas développés aussi vite qu'en Amérique du Nord. Comment pouvons-nous mieux faire ce genre de travail ?

 

Le Maître : Faites juste les choses selon les ressources que vous avez de disponibles et votre situation et contexte actuel. Le Maître ne force à rien et ne peut pas vous orienter là-dessus de manière aussi concrète. En validant la Loi, vous marchez sur votre propre chemin et je ne peux pas vous dire ici jusqu’à quel point vous devez absolument parvenir, car chaque situation est différente. Faites les choses en fonction de votre situation locale.

 

Question : Au cours des deux dernières années, seul un petit nombre d'élèves est venu au site de pratique pour faire les exercices. Est-il vrai que les élèves d'outremer peuvent tous faire les exercices à la maison ?

 

Le Maître : Bien sûr que non. En fait, je sais que la raison majeure, c'est que nos élèves ont assumé beaucoup de travail concret pour clarifier la vérité et ils sont tellement occupés qu'ils ont moins de temps pour sortir et faire les exercices. Si c'est le cas, c'est normal. Mais sinon, alors ce n'est pas normal. Demandez en plus à ces élèves qui ne sortent pas.

 

Question : Les disciples japonais ont eu des interférences durant leurs récentes activités. Que devons-nous faire ?

 

Le Maître : Le Japon... et bien, si un problème survient, c'est là que vous devez aller pour clarifier la vérité. L'état d'esprit japonais, c'est de ne pas abandonner jusqu'à ce que quelque chose soit fait avec succès. Dafa est bon pour les gens sous tous les aspects et si nous allons clarifier la vérité, nous sommes en fait en train de répandre les graines de la Bienveillance (Shan), d'éliminer les mauvais facteurs là-bas et d'apporter aux vies là-bas la bénédiction. Les gens ont un côté qui est conscient. Pour de nombreuses choses, si vous vous coordonnez, ça ira mieux. J'espère que vous pourrez dépenser moins d'énergie sur qui a des qualités et qui a des lacunes, qui est bon et qui est mauvais ou bien comment est celui-ci ou celui-là – concentrez toute votre attention et dépensez toute votre énergie pour valider la Loi. (Applaudissements) Si vous pouvez tous vous coordonner les uns avec les autres et bien faire les choses pour valider la Loi, c'est alors que vous établissez votre vertu majestueuse. Lorsque vous discutez sur qui est bon et qui est mauvais, les divinités ne daignent même pas vous regarder en face.

 

Bien sûr, certaines personnes ont vraiment des problèmes et doivent être critiquées. Nous devons résoudre les problèmes avec le sens de la responsabilité envers la Loi et le faire avec bienveillance, mettre la Loi en premier et nous devrions absolument éviter d'utiliser une approche humaine ordinaire.

 

Question : Je suis un disciple de Corée du Sud. Des compagnons de pratique veulent savoir s'il est approprié que certains pratiquants travaillant pour les médias reçoivent un salaire.

 

Le Maître : Voici ce que j'ai dit aux gens au départ : j'ai dit que les disciples de Dafa faisaient du bon travail en créant un moyen médiatique, qu'il fallait aller dans la société, entrer dans un cycle positif, devenir financièrement indépendant, devenir tout à fait comme les médias courants où l'on peut payer des salaires et répondre aux besoins financiers et les élèves peuvent y travailler à plein temps – ce qui bien sûr serait formidable – et devenir un média important de la société. Mais jusqu'à ce que vous atteigniez un tel point et ayez des fonds pour des salaires, payer des salaires avec de l'argent donné par nos élèves n'est absolument pas permis. Tandis que les autres donnent d'eux-mêmes pour Dafa, pourriez-vous réclamer quelque chose pour ça ? En tant que disciples de Dafa, vous devez mettre dedans ce que vous pouvez – que ce soit de l'argent ou vos propres forces. Si vous pouvez vraiment fonctionner, devenir rentable et payer des salaires, alors même si ce n'est pas beaucoup, chacun peut prendre une part et quand il y a plus d'argent, vous pouvez partager davantage. Si vous avez ensuite plus de bénéfices et que vous arrivez à atteindre le niveau des salaires actuels, alors votre Maître sera content pour vous. Donc, la condition, c'est qu'avant d'atteindre ce point, vous ne pouvez pas payer de salaires en utilisant les contributions de nos élèves.

 

Question : Le projet d'un journal a utilisé plus de cinquante personnes. Comment pouvons-nous mieux planifier nos ressources ? Cela a affecté d'autres projets.

 

Le Maître : Vous devez bien coordonner ces choses. Le journal en est à ses premiers pas, alors il a besoin de l'aide de nombreuses personnes, mais essayez quand même de ne pas gaspiller les ressources humaines. Une cinquantaine de personnes, c'est quand même trop, car vous devez tenir compte du fait que chacun doit marcher sur son propre chemin et faire d'autres choses. A l'étape initiale du lancement d'un journal, les choses peuvent être plutôt difficiles et cela nécessite des gens, mais il ne faut pas qu'il y ait trop de personnes impliquées. Vous devez bien coordonner ces choses, parce que clarifier la vérité dans d'autres domaines est aussi important.

 

Clarifier la vérité directement et clarifier la vérité à travers les médias se complètent l'un l'autre. Vous ne pouvez pas vous baser sur une seule façon de clarifier la vérité. Comme vous l'avez vu, actuellement il y a diverses façons, vous avez trouvé de nombreuses approches : Internet, la télévision, la radio, distribuer des VCD, les appels téléphoniques, les lettres, les fax, distribuer des documents, clarifier directement la vérité face à face et les élèves en Chine vont poser des affiches, et bien sûr il y a encore d’autres projets qui secouent la perversité de diverses façons. Vous êtes en train d'utiliser simultanément de multiples formes.

 

Question : Les assistants et les responsables de nombreux endroits en Corée du Sud ont changé trop souvent, il n'y a pas de principes qui sont suivis pour nommer ou retirer quelqu'un. Beaucoup de disciples qui font activement la rectification de la loi et qui marchent en première ligne ont été enlevés et remplacés. Certains ont été désignés et enlevés deux fois. Certains qui ont été désignés récemment ont obtenu la Loi il y a quelques mois seulement et ils sont occupés avec des affaires humaines toute la journée. Maître, pourriez-vous me dire s'il vous plaît s'il y a un critère général pour désigner et relever quelqu’un pour l'association de Dafa ? Est-il approprié que le président de l'association soit seul à prendre la décision qui lui plaît ?

 

Le Maître : Maintenant, concernant cela, je vais donner une suggestion aux responsables de Corée : afin que nos élèves puissent bien cultiver et pour que tous les élèves puissent mûrir dans leur cultivation, ne faites pas tous ces changements, car en fait cela affecte l'enthousiasme des élèves. Il y a une autre chose, si vous êtes tout le temps en train de changer les gens ainsi, vous remplacez les gens avant qu'ils aient mûri en se forgeant à travers le travail de Dafa et ensuite le suivant qui est désigné est de nouveau remplacé avant d'avoir mûri. Le travail de Dafa est différent de tous les autres genres de travail humain. Vous êtes en train de frayer votre chemin à travers des terres inconnues. Réfléchissez à comment les assistants et les responsables des disciples de Dafa dans les différentes régions doivent faire leur travail et se forger jusqu'à la maturité et aidez-les à mûrir. Aucune façon bureaucratique mondaine ou de dirigeant ne convient à la cultivation de Dafa, alors il faut trouver votre propre chemin et permettre à chacun de se forger.

 

Bien sûr, si le responsable pense vraiment dans l'intérêt de ses élèves et agit ainsi selon la Loi, qu'il essaie d'aider cette personne à enlever son attachement à être un chef, je ne vais pas m'y opposer. Mais si tel n’est pas le cas, alors vous ne devriez pas le faire de la façon dont vous le faites. Pour le responsable, si vous pensez : « Je vais désigner quelqu'un qui m'écoute et si quelqu'un ne m'écoute pas, alors je vais l'enlever. », alors c'est être irresponsable envers Dafa et cette approche ne sied pas au travail de Dafa. Un responsable devrait souvent échanger ses pensées avec les autres élèves, se considérer lui-même comme un des élèves et avoir l'attitude de bien faire les choses ensemble. Une fois que les élèves vous connaîtront, ce sera plus profitable pour le travail de Dafa qui sera encore mieux fait.

 

Ce n'est pas une critique, je suis simplement en train de suggérer que vous en discutiez ensemble. Alors pour nos élèves, vous devez davantage venir en aide à nos responsables et pour nos responsables, vous devez établir des liens avec davantage d'élèves sur une grande échelle. Assurez-vous que vous ne vous posez pas comme une sorte de chef. Ce n'est pas une critique. Je suis juste en train de vous enseigner le savoir-faire. (Applaudissements)

 

Alors pour les disciples de Dafa en Corée, vous avez souvent fait un travail magnifique et beaucoup de disciples de Dafa ont bien cultivé. Chaque fois que je vous vois bien faire et en particulier chaque fois que vous coopérez les uns avec les autres comme un tout et que vous avez un grand impact, la multitude des divinités est saisie d'admiration. Vous avez joué un rôle important en clarifiant la vérité et en vous opposant à la persécution. Tirez parti de votre force et mettez en oeuvre les pensées droites des disciples de Dafa, faites toujours mieux. Que vous fassiez bien, ce fait en lui-même effraie la perversité. Le Maître espère que les responsables vont bien conduire tous les élèves et espère que les disciples de Dafa vont mûrir davantage.

 

Question : Je veux m'assimiler totalement et complètement à Dafa, avancer solidement et diligemment avec pureté, faire mes plus grands efforts pour bien faire les trois choses et ne pas décevoir le Maître qui nous a sauvés avec miséricorde et difficulté.

 

Le Maître : Si vous avez tous cette compréhension, notre tâche sera bien faite. Vous mentionnez combien le Maître vous a sauvé avec miséricorde et difficulté, mais à mon avis, je dirais que c'est vous qui êtes extraordinaires, en étant arrivés là où vous êtes aujourd'hui. (Applaudissements)

 

Juste hier j'ai parlé de quelque chose : Savez-vous quel genre d'élèves j'avais en face de moi au début ? Que ce soit en Chine continentale ou dans d'autres régions, il y avait beaucoup d'élèves, la première fois qu'ils entraient dans la salle de conférence, je jetais un coup d'oeil au public et je les voyais avec toutes sortes de conceptions du monde qu'ils avaient formées parmi les gens ordinaires, rares étaient ceux qui maîtrisaient vraiment leurs propres pensées ou arrivaient à considérer les choses avec un esprit clair. Beaucoup de personnes étaient indécises et même quand elles disaient que Dafa est bon, ça ne venait pas du coeur. Ajoutez à cela toutes les conceptions qu'elles avaient, certains avaient appris toutes sortes de qigong et en ayant trop accumulé, ils en étaient devenus dépendants. De telles personnes arriveraient-elles à se cultiver en divinités ? Comme vous pouvez l'imaginer, l’écart était vraiment immense. Mais vous avez pu arriver là où vous êtes aujourd'hui, vous avez pu accomplir jusqu'à cette étape d'aujourd'hui, c'est vraiment admirable.

 

Bien sûr, en tant que Maître, pour quel genre de personnes ai-je la plus haute considération ? En fait, les divinités voient cela de la même façon : quelqu'un qui a l'esprit clair – et je ne fais pas référence à des gens qui sont malins ou intelligents d'une façon triviale, ce n'est pas ce que j'entends – quelqu'un qui a sa propre pensée droite, sa propre façon de penser, qui pense avec son esprit et qui n'est pas influencé par des messages étrangers. Sa tête n'est pas embrouillée il n’est pas dans la situation où si les autres disent que quelque chose est bon, il dit que c'est bon et si les autres disent que quelque chose est mauvais, il dit que c'est mauvais, comme s'il n'avait pas d'identité. Mais aujourd'hui, ce que je vois c'est que vous êtes tous très rationnels et très calmes, vous faites les choses d'une manière stable. La vérité, c'est que vous n'êtes plus un être humain ordinaire et vous ne pouvez même plus retourner en arrière, vous ne le pouvez vraiment pas. (Applaudissements) La différence entre vous et une personne ordinaire est devenue très grande.

 

Question : Les forces anciennes connaissent-elles la loi de génération et d’inhibition mutuelle ?

 

Le Maître : Bien sûr qu'elles la connaissent. Les forces anciennes ne sont-elles pas une expression de la divinité ?

 

Question : Maître, vous avez parlé des nombreuses divinités qui voulaient se réincarner en hommes, mais qu'il n'y avait pas suffisamment de peaux humaines, alors elles sont dans beaucoup de plantes ou d'animaux. Puisque les animaux ne peuvent pas obtenir la Loi, est-il vrai qu'ils ne peuvent que s'assimiler à la Loi ?

 

Le Maître : Oui, c'est vrai, mais les prémisses, c'est que leur attitude envers Dafa doit être positive. Quand je transmettais la Loi à l’époque, pour m'assurer que dans le futur univers cette Loi resterait indestructible et infaillible pour toujours, j'ai dû absolument marcher sur un chemin droit et alors j'ai établi la règle que les animaux ne pourront pas obtenir la Loi. Il y a longtemps, c'était également le cas, que les animaux n'étaient pas autorisés à obtenir la Loi. Et donc à travers les âges, peu à peu, tout a commencé à dévier, les animaux ont été autorisés à cultiver et pratiquer, peu à peu, de plus en plus d'animaux ont commencé à cultiver et pratiquer. Alors quand j'étais en train de propager la Loi et d'établir que les animaux n'étaient pas autorisés à cultiver et pratiquer dans Dafa, ouah, bon sang, un vacarme s'est élevé dans tous les nombreux mondes. Mais toujours, la règle est la règle. Si un animal veut obtenir la Loi, il peut se réincarner en homme et je vais lui donner la chance. De toute façon, aujourd'hui vous êtes arrivés dans ce monde et dans la rectification de la loi, peu importe que vous soyez un animal, une plante ou n'importe quelle autre matière, je regarde juste votre attitude envers Dafa. Pour ceux qui sont positifs envers Dafa, je peux tout résoudre. Le scénario le plus courant, c'est que je le fais retourner d'où il vient après qu'il se soit assimilé. Je peux résoudre la question. Les animaux ne sont pas autorisés à cultiver directement dans Dafa, car ce serait irrespectueux envers Dafa.

 

Question : Dans cette étape finale de la rectification de la loi, nous avons un pratiquant dont un membre de famille (également pratiquant) passe à travers une élimination de karma tellement grave qu'il nécessite des perfusions. Par conséquent, ils peuvent à peine faire du travail de validation de la Loi et cela les affecte l'un l'autre. J'aimerais demander à notre vénérable Maître, cela est-il le résultat de leur propre problème ou d'interférences ?

 

Le Maître : Pour les pratiquants, rien n'est par hasard. D'habitude, c'est lié au processus d'élévation du pratiquant. Si c'est un nouvel élève ou quelqu'un qui n'est pas assidu, alors ce genre de situation pourrait apparaître s'il ne passe pas bien l'épreuve. Mais si une grave interférence comme celle-là arrive alors que les disciples de Dafa sont en train de valider la Loi, alors ce doit être les mains noires ou les diables pourris qui nous persécutent. Envoyez la pensée droite pour les éliminer. Les nouveaux élèves ou les élèves qui ne sont pas suffisamment diligents, vous devriez vous observer et vous examiner davantage dans ce domaine.

 

Question : Récemment, une coalition pour la liberté d'expression et les droits humains a tenu un symposium à Tokyo sur l'état actuel des droits de l'homme en Chine et sur la tentative globale de traduire Jiang en justice. Quelqu'un de l'association de Falun Gong japonaise a tenu un discours à la conférence ainsi que d'autres orateurs venant des Efforts de Secours Mondiaux et de la Coalition Mondiale pour traduire Jiang en justice. Certains pratiquants pensent que cette façon de faire manque de droiture.

 

Le Maître : Vous ne pouvez pas considérer cela ainsi. Nous devons reconnaître le fait que des gens ordinaires viennent nous soutenir, alors pourquoi ne participerions-nous pas ? Ce serait comme si les gens de ce monde voulaient valider la Loi, mais que nous ne les approuvions pas. Nous restreignons la persécution et l'exposons, si les gens ordinaires sont impliqués, cela ne signifie pas que nous sommes impliqués dans la politique. Quand j'étais en train de propager la Loi, je n'ai pas considéré l'organisation, je n'ai pas regardé la forme, j'ai seulement regardé le coeur des gens. Peu importe quelle organisation, aussi longtemps que ce n'est pas la mafia ou une organisation affreusement indigne ou moralement corrompue, si elle nous approche pour soutenir Dafa, nous devons donner aux gens une chance de valider la Loi – ne sommes-nous pas venus pour sauver tous les êtres ? Même dans ces groupes vraiment mauvais que je viens de mentionner, s'il y a des individus qui ont le coeur de venir valider Dafa, alors vous devez encore leur donner une chance, n'est-ce pas ?

 

Mais il faut garder une chose à l'esprit : les disciples de Dafa ne peuvent absolument pas aller ou participer à des choses que les gens ordinaires organisent – dans la mesure où cela n'a rien à voir avec notre Falun Gong, vous ne pouvez pas y participer. Mais si les gens organisent quelque chose pour soutenir le Falun Gong, alors ce ne serait pas correct si nous n'y allions pas.

 

Question : Dans « Zhuan Falun », le point dans le Taiji est soit bleu, soit rouge, soit noir, mais ce qui est imprimé sur certains documents est blanc. Est-ce faux ?

 

Le Maître : En fait, vous savez, les couleurs dans les dimensions de l'univers – rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet – changent. Le Taiji est un symbole qui reflète la vision taoïste de l'univers, alors on peut seulement dire que c'est un symbole qui représente le système taoïste. Par exemple, les marques noir-rouge et indigo-rouge dont j'ai parlé ont la forme du système taoïste. En ce qui concerne l'oeil du Taiji, j'ai poursuivi mes recherches, et il devrait être transparent, blanc, c'est-à-dire que les yeux des deux sortes de Taiji sont blancs. En fait, c'est seulement un diagramme formel.

 

Question : Mon enfant se dit lui-même disciple de Dafa, il aime la Loi, il parle aux autres de la Loi et clarifie la vérité. Mais il ne va pas prendre l'initiative d'étudier la Loi ou de faire les exercices. Si je lui demande, est-ce incorrect ?

 

Le Maître : Si l'enfant est très jeune, vous ne pouvez pas le forcer. Quand un enfant est très jeune, il suit ce que font les adultes. Quand il est plus âgé et qu'il peut étudier la Loi en lisant les livres par lui-même, alors il va pratiquer par lui-même.

 

Question : Je trouve qu'il y a encore des pratiquants à Singapour qui pensent souvent à Dafa avec des conceptions humaines. (Le Maître : Oui) Comment pouvons-nous résoudre ce problème ?

 

Le Maître : Oui, toutes choses que les disciples de Dafa font, ils doivent le faire en se basant sur la Loi et y réfléchir en terme de la Loi. Il y a vraiment des élèves dont les attachements humains sont trop forts et il y en a qui ont fait de mauvaises choses dans le dos des gens. Je regarde tout cela.

 

Question : Lorsque je me purifie avant de penser au mot « Mie » pour éliminer la perversité, puis-je penser au mot « Chu »² ?

 

Le Maître : Faites juste comme je vous ai dit. Peu importe ce que vous inventez, ce que je vous demande est assurément le plus puissant. (Applaudissements) Certains élèves manquent toujours de pensée droite et chaque fois que l’esprit de contentement surgit, ils inventent quelque chose d'autre. C'est quand vous êtes utilisés par les démons, vous allez dévier et avoir des problèmes. Ceux qui ont des problèmes, ce n'est pas venu tout d'un coup, ça a commencé comme ça.

 

Question : Tous les élèves de Hong Kong envoient leurs salutations au Maître. Comment est-ce que les disciples de Dafa s'occupent des activités organisées par des gens ordinaires qui ont des programmes politiques ou d'autres revendications ?

 

Le Maître : Ce que font les gens ordinaires n'a rien à voir avec nous. Mais quand les gens ordinaires nous soutiennent en s'opposant à la persécution du Falun Gong ou lorsqu'ils s'opposent à la répression des droits de l'homme en Chine, vous ne pouvez pas dire que ça n'a rien à voir avec le Falun Gong. A Hong Kong, dans cette période, quand les gens ordinaires nous invitent à faire partie de choses qui sont en relation avec nous, que c'est pacifique et rationnel, alors nous pouvons participer. Je suis juste en train de dire que Hong Kong peut participer. Si cela n'a rien à voir avec nous, que nous n'avons aucun lien avec, alors nous ne pouvons pas participer. Vous devez être clairs là-dessus.

 

La dernière fois, quand ils s'opposaient à l'Article 23 par exemple, quand il y a eu ce grand événement dynamique, ne l'ont-ils pas fait pour le Falun Gong ? (Le Maître sourit) Et après que cela ait eu lieu, les activistes démocrates, les personnes de nombreux groupes communautaires, des gens dans les cercles politiques et beaucoup de gens de la société en général ont commencé à faire une étude attentive du Falun Gong. Voilà pourquoi je pense que le public en général à Hong Kong a une compréhension claire du Falun Gong maintenant. Bien sûr, comme le dicton l'affirme : « Même si on affiche sur les quatre portes de la ville, il y aura toujours quelqu'un qui ne sait pas lire. », alors bien sûr qu'il y en a encore quelques uns qui sont laissés en dehors, bien sûr qu'il y a encore des gens qui ne connaissent pas encore la vérité, voilà pourquoi vous devez continuer à faire des choses pour clarifier la vérité.

 

Question : Comment Hong Kong peut-il jouer un meilleur rôle en utilisant les médias pour valider la Loi ?

 

Le Maître : Le journal doit peu à peu entrer dans un cycle positif dans la société et devenir un média majeur De la société Les médias menés par des disciples de Dafa deviendront assurément des médias majeurs. (Applaudissements) Il deviendra non seulement un média majeur, mais dans le futur, ce sera le plus grand média mondial. (Applaudissements) En fait, la structure du journal que vous faites est déjà la plus grande. Prenez un média dans n'importe quel pays, il couvre seulement les pays de cette région. Peu importe combien le pays est grand, ce n'est toujours qu'un média national, même si le journal peut être distribué dans d'autres pays. Aucun d'eux n'a une telle diffusion.

 

Dans le passé, des journaux en langue chinoise ont eu une large distribution, mais beaucoup d'entre eux ont été achetés par la suite et maintenant, ils ont perdu leur sens de la justice et n'osent pas rapporter la vérité. Si quelqu'un veut voir des reportages véridiques, il doit lire le média que vous faites.

 

 

Ndt : « chu » : mot similaire de « mie », signifie « se débarrasser de », « éliminer » ou « supprimer »

 

 

http://www.minghui.org/mh/articles/2004/5/3/73805.html